LECTURE  CHRONIQUE


Revues papiers,
revues électroniques,
critiques et coup de coeur du livre.


ACCUEIL

________________________________________________________


ARCHIVES:  LECTURE CHRONIQUE






25e volume

de la collection de la Bibliothèque

de Jean d’Ormesson.

Anthologie de la poésie française


par Michel Ostertag

Voici le volume que tous les amoureux de la poésie attendaient depuis le premier volume paru de cette collection présentée et organisée par l’académicien Jean d’Ormesson.

Ce 25e volume nous propose une anthologie de la poésie française depuis Du Bellay jusqu’à Verlaine.  Et comme ici chez francopolis le mot anthologie signifie quelque chose, je ne peux résister à l’envie de vous en dire quelques mots. Evidemment, la poésie française depuis près de mille ans est liée étroitement à la littérature, elle est le fondement de celle-ci et les auteurs les plus prestigieux ont commencé par écrire de la poésie même si certains ont ensuite bifurqué vers le roman ou le théâtre. Jean d’Ormesson a su choisir parmi ce foisonnement  les auteurs les plus représentatifs de cet art comme Ronsard, Vigny, Lamartine, Hugo, Baudelaire, Rimbaud et pour finir Verlaine. Et parmi tous ces auteurs tel poème plutôt que tel autre. Choix quasiment impossible quand on connaît la prodigalité d’un Hugo ou d’un Verlaine, la flamboyance d’un Rimbaud ou le modernisme d’un Baudelaire. Cela demande une parfaite connaissance de l’œuvre complète de l’auteur afin de sélectionner le texte qui a fait date dans la carrière littéraire du poète. Gageure que Jean d’Ormesson a su se tirer plus qu’honorablement même si je regrette que la poésie s’arrêtât à Verlaine et n’aille pas «déborder» vers le XXe siècle avec Saint-John Perse, Toulet, Claudel et tant d’autres qui sont les fonds de notre bibliothèque, à nous, qui vivons la poésie au jour le jour.

La lecture du volume est des plus agréables, papier de qualité et typo pour une lecture aisée. L’avantage d’une anthologie est que le lecteur, même le plus averti, trouve toujours texte à découvrir ou à redécouvrir, ce qui est encore mieux. Il fait connaisance d’une facette de l’auteur qu’il ne soupçonnait pas et améliore par cela la connaissance qu’il en aura. Vive donc le principe de l’anthologie afin d’élargir sa palette de connaissances littéraires et de multiplier ses goûts et ses époques de prédilection. Je  veux pour preuve Rimbaud et sa prose ou celle de Baudelaire d’un modernisme étonnant.

L’Académicien français, avec superbe, nous présente les auteurs et leurs œuvres comme autant de sésames indispensables pour entrer de plein pied dans leur imaginaire. Pour clore ce travail, il nous offre «Le cahier des suppléments » compilation des éditions originales avec fac-similé ce qui nous plonge dans ce qu’a été le moment historique où l'œuvre a vu le jour.

A placer sur sa table de chevet, à portée de mains !   


(En tout plus de 700 pages de vrai bonheur au prix de 9.90 euros chez tous les libraires.)





Anthologie de la Poésie française
Francopolis mars 2010
par Michel Ostertag

Créé le 1 mars 2002

A visionner avec Internet Explorer