LIBRAIRIE  DE  POÉSIE
Vos textes publiés ici après soumission
au comité de poésie de francopolis.
ACCUEIL


Archives des auteurs et textes commentés

ARCHIVES DES AUTEURS / ABC

Partez à la découverte des auteurs
qui ont été choisis par le Comité de francopolis à travers
les a
rchives classées par ordre alphabétique des noms d'auteurs :


ABC - DEF - GHI - JKLM - NOP - QRS - TUV - WXYZ


a b c ...

  Aaron de Najran
Il vit en Finlande où de temps en temps on creuse des trous dans la glace des lacs pour que les poissons puissent respirer...

Notes de Noël à Miami.

 __

 

Miami. 142ème Street. N°15 601 bis.

Lundi. Déluge de Noël.

 

Je suis assis au bord de l’humanité

pieds ballants au dessus de l’eau

pantalons retroussés.

L’eau est une relique d’une mer ancienne

mes pieds s’y décalquent au papier carbone.

 

Des tortues viennent manger dans la main.

Aujourd’hui, rizotto au bouillon de légumes

Les ibis eux aussi sont au rendez-vous.

Leurs yeux sont deux petites pierres de ciel bleu

qui me fixent.

(je me demandent ce qu’ils diraient de moi

s’ils devaient me présenter à Francopolis)

 

J’écris. 

J’aurais préféré écrire avec la machine à écrire d’Hemingway

(celle de Farewell to arms et For whom the bells tolls)

mais je n’ai pas trouvé la touche « Enter » sur la machine.

Alors je me contente d’un clavier électronique

où les lettres crépitent comme une pluie d‘été.

 

Au dessus des lettres des ibis et des tortues, le ciel.

Grand, imberbe, bleu

(noté dans la marge « grand comme plusieurs fois Dieu »)

Un tamarinier y dessine ses feuilles au crayon fin.

 

Sur le perron, au milieu des bougainvilliers

une vieille Harley,

impassible, bottes rouillées.

Visiter  son site
venez y découvrir l'histoire d'Aaron, le monde et moi, son journal de guerre-Irak 2003, les dompteurs de vent et le suivre dans ses voyages on the road to Mandalay et la Finlande en moto et y découvrir sa collection de bijoux bédouins  et sa page poésie où habitent ses poèmes et  ses complices en écriture..

son courriel


                  
Je possède la monde
                   J'emporte ma vie avec moi
                   Vent 17, sent-bon le vent
                   Dehors c'est dimanche
                   Matin surprise


  Abmohdi Hassan
              Blanc et Noir


Adam Bernard
né en 1939, a grandi au pied de la Butte Montmartre. Au fil des décennies de constats, à participer au jeu social, il s'est conçu un monde où "la vie vaut la peine d'être vécue". Écrivant depuis son enfance, il profite de sa disponibilité, pour s'y consacrer plus largement à l'orée du 21ème siècle  entre ses escapades à ski ou en planche à voile. Du libre choix de ses envies jusqu'à leurs satisfactions, le jeu des moyens d'action est vécu comme un sport de la couleur des arts martiaux.
Son tempérament de chercheur, initialement exprimé en recherche scientifique, se consacra ensuite au management et à la pédagogie puis à la philosophie dont la poésie est un mode d'expression "au delà des mots".

Son souhait de partager sa passion de l'art, y compris celui de vivre, l'a poussé à auto-publier ses textes aux Éditions Perso:
Serpents de vers (2001), Libre expression (2002), Fruits des saisons (2003), Fils des jours (2004), Pluie de vers (2010) et une dizaine de Dizaines (2006-2008).
Sa quête de rapprochement avec la Nature dont tout fait partie, utilise les ressources de multiples sciences (physique, biologie, psychologie, etc.) ainsi que les ressources cognitives et mystiques du cerveau humain. Bernard Adam en présente souvent des jalons au fil de ses textes.

 

Le naufragé
Lui



 Agoupiets Jean

Qui je suis : On me dit chercheur. Scientifique passé à l'ennemi, passionné de littérature. On dit que je ressemble à Jack Nicholson en Jokerdans Batman, mais cela vous importe peu, je me doute,car à moi aussi. 
J'ai 5 enfants et j'aime le cirque, dont les parentsmodernes se détournent à présent. Les miens connaissent tout de cet art et les plus grands ont fait des stages. D'où le cadre du texte. Et j'aime aussi les crash-tests. Mon cousin a un poste à responsabilités à Volkswagen France. Il s'occupenotamment des crash-tests. Ça me fascine, de déterminer à quel moment intervient la destruction et la dislocation, par quelle forme d'énergie, comment se propage-t-elle etc...
Et c'est en voyant plusieurs fois des mannequins d'enfants malmenés par des chocs frontaux à 120 km/h que j'ai eu l'idée de ce texte et de son titre. Ces enfants allaient-ils se détacher et se disloquer, d'eux-même et de moi, sous la violence des chocs ? 
La vie m'est apparue comme un vaste crash-test. Et la littérature aussi. Je pense que cette idée plairait à certains romanciers contemporains. Non seulement la littérature est physique, mais elle est également dangereuse et toute personne responsable devrait s'en tenir à l'écart. 

Et la mort, bien sûr, a assuré la partie la plusgaie et la plus colorée, à posé la touche d'humour. Car, elle, elle aime beaucoup la littérature.
Et ce qui est merveilleux, c'est qu'à tout cela, la science ne peut rien et mon travail de chercheur est parfaitement inutile, au fond, mais nous dirons que ces travaux fortmobilisant contiennent les esprits brillants et les empêchent de s'orienter vers là où ils seraient réellement dangereux. 
C'est un peu tout cela et bien d'autres choses encore, nées en laboratoire, sur la piste d'un cirque, contre un mur chez Volkwagen, dans les yeux terrorisés d'un enfant en train de se défaire. Dans le parler rude et céleste de mon grand-père, venu des steppes. Dans le rire du trapéziste qui brandit un couteau mais qui au fond, bien que boucher, n'est pas un si mauvais cheval.

              les enfants resistant à Presque tout

  Aigrain Suzanne
Auteure bilingue, active sur des forums de poésie bilingue.
Je suis née mal peignée, maladroite, bigleuse. Heureusement, il m'est vite poussé sur le nez des lunettes épaisses comme ça. Apres m'être étonnée de ce premier paradoxe - une chose plus transparente que son absence - je suis devenue paradoxicomane et par logique progression, me suis retouvée derrière des lunettes encore plus épaisses, astrophysicienne. Profession où je ne me démarque ni par mon désordre capillaire persistant, que semblent partager grand nombre de mes collègues, ni par ma propension a casser la vaisselle avant même de l'avoir touchée, qu'on attribue aimablement au fait que je passe le plus clair de mon temps dans la lune.

Mais les lunettes m'ont aussi ouvert un autre domaine, celui du mot, qui ne m'a plus laissé tranquille. La poésie m'est venue par l'écriture d'abord, aveugle, hasardeuse, ignorante de sa propre nature, puis par la lecture, et j'y ai soudain perçu le langage non plus, comme avant, comme substitut a l'existence, à la découverte du monde, mais comme approfondissement, catalyseur, dépassement.
J'habite depuis près de dix ans au Royaume Uni et par un processus lent et pafois douloureux d'osmose me suis peu a peu mise a écrire en anglais, gardant tant bien que mal l'un de mes deux pieds gauches en francophonie.

Son site

               Bagdad Café
               The under toad
               Brin par brin

Ait Tkassit Abdelha
Date et lieu de naissance: 01/01/1950 à Ait Saoun (Province de Zagora -Maroc.) J'ai exercé dans l'enseignement du Français de 1972 à 2005 date de mon  départ volontaire à la retraite.

son site: page abdelha ait tkassit
son courriel
 

    Le mal des mots
    Les larmes
    Horreur


  Alliot  Fabienne
Enseignante, vit et travaille en région parisienne. Elle a publié des poèmes dans des revues (Comme en poésie, Le chaînon Poétique - Champigny-sur Marne), dans l'anthologie Poésie sur Marne par Hélices Poésie, dans Les 30 rencontres avec « La main », et Les 30 rencontres avec « Le livre », par les Adex (Ateliers D'Expressions, Poésie & Peinture en Valois).
- Participation à des récitals poétiques avec Hélices Poésie, Le dits de Vergne, Le Chaînon Poétique...
Elle peint et dessine et expose dans diverses expositions collectives.

Une sélection de 5 textes  février 2014
1.    La pluie
2.    L’arbre blanc dort
3.    L’arbre détache la feuille
4.    Longer le mur de béton
5.    L’ouverture de la cage



  Alamowitch Stéphan
42 ans, études de droit et de sciences politiques, avocat. Ecrit depuis l'adolescence, de façon presque secrète qui a débouché récemment sur la fiction (théatre et nouvelles), dans une vie professionnelle où l'écrit joue un grand rôle mais non pas la fiction. Auteurs appréciés (le mot "influence" serait bien prétentieux) : Tchékov, Buzzati, Pavese, Borges, Pirandello, Nabokov, Ionesco.

               Monsieur Molin


 Alves Thierry
Je suis né le 26 janvier 1976, enfance entre la France et le Portugal.
J'écris depuis fin 2000, période où je découvre les poètes "beat" et m'eninspire (Ginsberg, Corso, Lamantia, Kerouac bien sûr). Je publie mespremiers poèmes sur le net grâce au site Beat Whisky & Poésie.

Je découvre ensuite le haïku (j'en ai publiés dans l'anthologie du
haïku enFrance parue en 2003), Rimbaud, les poètes surréalistes, Pessoa, MarinaTsvetaeva, la poésie visuelle et sonore, et des poètes comme MatthieuMessagier, Jude Stefan, André du Bouchet, Edouard Glissant ou encoreEmmanuel Dall'Aglio et Emeric de Monteynard (lisez-les, ca vaut le coup), qui chacun à leur façon m'ont aidé à trouver ma propre voie.
Aujourd'hui j'essaie de publier dans diverses revues de poésie.


Invité au Salon de lecture de francopolis, janvier 2005

Visiter ses sites
Le fané des brumes
Son carnet  aux pages de brume
Lune amère

               Deux Textes
               Monochrome
             

 Amprimoz   Alexandre
du Canada, sur la rive ontarienne, tout près des Chutes du Niagara où habitent quelques francophones qui font de leur mieux pour ne pas se faire assimiler. Il nous présente  une suite de 5 textes… son vin de glace quoi! SANS SOURIRE  qu'il dédie à " Tamtam, Pouff, Moimi Richard et Tête Blanche"

              une suite de 5 textes -   Sans Sourire
              Sans sourire 1 - Sans sourire 2-
              Sans sourire 3 - Sans sourire 4-
              Sans sourire 5
              Prélude des Pétrifiés
              Lasta
              Chaleurs

  André-Guidici Evelyne
Passionnée par la lecture et l'écriture de la littérature sous toutes Ses formes, elle se livre particulièrement à la poésie, publiant dans Diverses revues (Comme en poésie, poésie 1/vagabondages...etc.) et en recueils collectifs. Habitant actuellement en Nouvelle Calédonie, elle se laisse aller à la douceur tropicale mais n'oublie pas pour autant de faire connaître les créations artistiques grâce à l'association " Alter Texto" dont elle est présidente et qui diffuse gratuitement, par le biais de la revue du même nom, de la poésie contemporaine.

Pour plus d'informations : http://alter.texto.free.fr/
Ou son blog poétique : http://ultraviolette.over-blog.com/

               Changer d'optique
               Extramurée
               Féconditemps


Anor Albert
(Suisse) est né en décembre 1955 à Barcelone et vit à Genève. Professeur de dessin et d'histoire de l'art. Il peut paraître comme un iconoclaste ayant pour références en matière de poésie: Artaud, Breton, Hikmet, Maïakovsky... Cela dresse un portrait assez proche de son style déroutant, drolatique, inquiet... Il n'entretient aucune ambition "littéraire" à proprement parler et écrit à l'écart de tout conformisme dans une langue paradoxale non dénuée d'humour noir. L'amour, la passion de la liberté, le combat émancipateur, le corps, le désir et la mort constituent les ingrédients essentiels de sa poésie. On peut trouver ses textes et poèmes dans les revues Le Scribe et Axolotl. Il a été retenu pour figurer dans "Florilège Genevois", les poètes dans la cité (1997, 2007), une importante anthologie publiée par les Éditions Slatkine.
Publications: Poésie à 100%, ouvrage collectif(1976), Pièges à convictions (Éd. à la Carte (2001), Le chaos en devenir (Éd. Le miel de l'Ours, 2005), Le poisson fumé montre son nez...(Publication collective surréaliste, 2006).
A paraître: Éclats d'usure - poèmes 1997/2007).

22 (2011)
Un monde parfait


Antonella
             Dérapages


 Ariel
Né en 1955, dans la région parisienne, dont il s'est mis en fuite, avec une femme et deux enfants.
Quand il ne perd pas son temps à écrire - avec une préférence pour les alambics et les engrenages, il gagne sa vie dans un établissement pour grands essoufflés. Ne serait-ce qu'en les écoutant. Ou sinon, il marche. L'histoire se cueille souvent sur les chemins, au rythme désordonné des chevilles.

L'écriture,/c'est ce petit morceau de papier,/que je glisse parfois/dans ma chaussette,/car je n'ai pas toujours de poche/d'où le sortir/sous mes/zieux/zéblouis/là,/las,/et las,/(trois fois et las, s'il vous plait),/je le relis,/dans l'autre sens,/caché,/le papier est si fin,/qu'on ne le relie jamais assez,/qu'on ne cache jamais assez de sens/entre les plis.

son courriel


              Lignages(2007)
              Sangres compartidos(2010)
              Hors Champs


 Arnaud Gabriel
Né un 10 septembre.Vit en Vendée.
Ecrit depuis une dizaine d'années : poésie, fragment, texte court.
Quelques publications en recueils et revues. 

              Méli mélo
              Automne
              Arc en ciel
              Été
              braises
              matin
              sans titre (06)
              matin d'hiver à Noirmoutier


  Arnaud Rémi
Fils du soleil et du vent, habitant le paradis terrestre entre Mont Ventoux et Sainte Baume, ma vie d’ermite lunatique est bercée entre autres par l’écriture de poèmes et de chansons.
Publiant mon premier recueil LA NUIT DES MIROIRS en 1997 (Librairie Galerie Racine), je recherche à entraîner mes lecteurs dans la valse lente et intense de l’enfance et de l’amour. C’est là précisément que je puise ma force et mes racines. Les seuls lieux que la société laisse à peu prés intacts. Mes poèmes renvoient à la façade éblouie des rêves et des souvenirs sans oublier les volets clos de la douleur si présents à notre époque.

Fort de deux prix littéraires (Pris Spécial du Jury de la Ville de Montpellier(1996) et Prix du Jeune Poète du Grand Prix de Poésie de la Ville d’Aix en Provence (2000), je continue très régulièrement à écrire.

               L’été à Goult
               Sans Titre
               Galets de Durance
               Pulsion Première
               Sloleil, bien entendu


  Aourel (speudo)
suivre ce lien


 Arrel Lise
Pour débuter, je dois dire que je n'écris plus tellement.  Manque de motivation, je crois. J'ai suivi des cours de créations littéraire pendant environ trois ans, ce qui me motivait et me stimulait énormément.
En tant que lectrice, je lis surtout des thrillers et des romans psychologiques, d'auteurs  américains et britanniques, principalement..


              Suite de trois nouvelles

  Aspe Patrick
est né en 1959 dans le Lot. Il y a passé sa petite enfance, puis quand il avait l’âge de 12 ans sa famille est partie s’installer en région parisienne où il a fait ses études, déjà au lycée il participait à des projets d’écritures.
Voyageur il est des nombreux événements organisés autour de la poésie, tout en maintenant une présence sur le Net : « Baz'Art Poétique  », « Danger poésie », « Poesiemuziketc  », « le Chasseur Abstrait »… Il contribue aux revues « CONVERGENCES » - « La Voix des Autres » et « FRICHES. » Patrick participe aux programmes de l’association Culture Maghreb Limousin affiliée à la Maison des droits de l’homme. Il prépare actuellement pour le compte des éditions « Encre et Lumière », un recueil en collaboration avec l’artiste peintre Jacques BARTHELEMY, et des traductions de ses textes en arabe de Kader RABIA . En octobre 2012, il a été invité à participer à la biennale internationale de poésies à LIEGE. Depuis novembre 1994, vit et travaille à Limoges.

Présent sur le réseau Arts et Lettres en Belgique et dans le diasporama francophone.
Membre du Collectif Francopolis (Facebook)

  Textes décembre 2013
  Texte 1 (Parcours initiatique)
  Texte 2 (dernier vide)
  Texte 3 (la calèche)
  Texte 4 (j'ai une fois)
  Texte 5 Suis-je déjà mort ?

  Aubry Claude
Photographe présentée par Isabelle Servant
présentation à venir

               Fraîche

Augustin, Yves Patrick
Né en 1968 en Haïti, passionné dès le jeune âge par les arts et les lettres, Yves Patrick Augustin vit au Canada depuis 2003, et poursuit une double carrière d’infographiste et de poète.  Plusieurs recueils publiés, ses textes sont également publiés dans des collectifs et des revues du Canada, d'Afrique et de France.
Membre de la revue Carquois et de la Société des Poètes Français
Lauréat du Concours International de Poésie Écritout 2008.
 

Recueils :

     Mots intimes, Les presses Agrumes, 2006

Montréal en poésie, Société des écrivains, 2008
D’exil, d’amour et de souffrance, Le chasseur abstrait, 2011

     Port-au-Prince, entre deuil et mémoire,  L’Harmattan, 2011

Mon île est une absente…, L’Harmattan (collection Témoignage poétique), 2012

Anthologies et recueils collectifs :

Là où se rétrécit le fleuve, Éditions Écritout, 2008
Anthologie permanente, Éditions Les Poètes français, 2010
Haïti, je t'aime, Éditions du Vermillon, 2010

Poètes pour Haïti, L’Harmattan, 2011

(réf. L'Harmattan)

une suite de 5 textes - 2012 mai (commentés par le comité de lecture)
- Âme-sœur 
- Tu es mon rêve
- Si cette rencontre est notre dernière
- En toi…
- Ne sois pas triste

  Autin -Grenier, Pierre
né à Lyon à la Saint-Isidore 1950, il bruinait légèrement sur les quais de Saône. Auteur de poèmes en prose, nouvelles, récits et textes courts d’autofiction, il partage son temps entre sa ville natale et le Vaucluse où il habite.”

Liens : la vidéo du Matricule des anges dont le dossier du n° 42 m’a été généreusement consacré. Le second, du site Pleutil, avec une bibliographie assez à jour. Enfin en p.j quelques courts poèmes en prose à paraître en mars prochain chez Folio sous le titre Les Radis bleus.

http://olivier.roller.free.fr/autingrenier.html
http://www.editions-verdier.fr/banquet/97/n26/inedits1.htm
http://www.sitartmag.com/autingrenier2.htm
http://www.orage-lagune-express.com/cl6.htm

              Chef de file
           Collation

octobre 2005:
nouveau recueil "Friterie-bar Brunetti. aux Editions Gallimard « L'Arpenteur »
LÀ-HAUT, une nouvelle  mise en peinture par Ronan Barrot aux Éditions du Chemin de fer
Pierre Autin-Grenier est notamment l’auteur de la trilogie romanesque « Une histoire » : Je ne suis pas un héros (L’Arpenteur, 1993, Folio n° 3798) ; Toute une vie bien ratée (L’Arpenteur, 1997, Folio n° 3195) ; L’éternité est inutile (L’Arpenteur, 2002), et d’un journal, Les radis bleus (Folio n° 4136).


  B. Daniel
               Conte de Noël


  B. Sophie
Vit dans le pays de la Loire. Écrit pour le partage, pour pouvoir continuer à vivre et rêver. Elle n'a jamais publié jusqu'à ce jour, et n'y pensait même pas, jusqu'à ce que André Chenet l'invite à participer aux sélections de Francopolis.

son courriel

Texte n°1
Prémisses
Silence
Jeu
Sans


  Badin Paul
Né en 1943 en Anjou où il réside. Ex-professeur de lettres, ex-coordonnateur lecture-écriture à la Mission d’Action Culturelle du Rectorat de Nantes (formations et montages de projets pour enseignants et bibliothécaires, lectures, rencontres, ateliers d’écriture…), ex-président et fondateur du Chant des mots (saison poétique et littéraire d'Angers), actuellement directeur de publication de sa revue de poésie semestrielle, N4728.

1970, découverte - capitale - de la poésie de René CHAR. Premiers poèmes et rencontres aux Busclats (L'Isle sur la Sorgue) jusqu'en 1988
Chez les éditeurs :
-Les plis du temps, Ed. Caractères, 1995
-Clair de Chine, Ed. Soc et Foc, 1996, traduction, calligraphie, peinture : Yan Wenli et Cheng Jing Ping (épuisé)
-Krama, Ed. Pays d'herbes, 1996 (Cambodge), bois gravé couleurs : Liselotte Voellmy
-Pureaux, Ed. Cahiers bleus, 1998
-Ricercar, Ed. L'Amourier, 2000
-Onze d'été, Ed. Tarabuste, Triages n°13, 2001
-La Loire en barque ce matin, Ed. José Saudubois, 2002, photographies noir et blanc : José Saudubois
-Loire, Ed. Tarabuste, 2005, peinture de couverture : Martin Miguel
-Rives Sud, Ed. Le chat qui tousse, 2006, gravure noir et blanc : Gérard Houver
-Chantier mobile/Bewegliche Baustelle, Verlag Im Wald/Editions en forêt, 2006, gravures noir et blanc : Gérard Houver
-Jardin secret, L’Aile Editions, 2007, 30 gravures couleurs et noir et blanc : Gérard Houver
l’auteur est traduit en allemand et en chinois
Publications en revues : Arpa, Basilic (l’Amourier), Bulletin du Cabal (Ed. du Bon Albert), Cahiers de Poésie-Rencontres, Carnet des Lierles, Décharge, Littérales, N4728, Printemps de Durcet (Cotcodi & Chemin des Poètes), Rimbaud Revue, Saltimbanques, Traction-Brabant, Trémalo, Triages (Tarabuste), Verso
Et aussi des auto éditions, livres d’art, expositions…


courriel

                pierre bise
             seuil englué
             ruines
             d’énergie
             relâche au Luxembourg


 Baholet Jean-Marc
Né en 1969, Jean-Marc Baholet vit à Asnières en région parisienne. Il étudie la philosophie et l'ethnologie à l'université de Nanterre Paris X , puis enseigne dans le privé de 1998 à 2002. Actuellement, il suit une formation de concepteur développeur de sites web

Son parcours poétique personnel s'amorce vers 1992. Il publie également des dessins en revues.

Son blog

                     Pli du jour ( 2003)
                 Voix ( 2004)
                 Foudre
                 Aux confins
                 Peinture
                 Noctambule
                 Le poulpe prolétaire (2006)
                 Agence générale des druides

                 
  

   Bakkar Amel
j'habite Paris 12ème, ingénieur commerciale dans le bancaire, je me consacre depuis deux ans à ma passion fétiche : l'écriture. L encre, la chaleur des mots me transcende, me fait voyager à en oublier qui je suis l'espace d'un instant. La rencontre et l'échange me nourrissent me permettent d'accoucher de bulles de champagne au travers des mots.

Ma philosophie ? Nous sommes tous les enfants de Dieu.
La pluralité de nos personnalités nous offre le cadeau de composer....
Mon rêve ? que chacun , chacune réalise et profite du cadeau de la vie et pardonne la brebis égarée ou mal attentionné

                
                la perte matérielle enrichit l'esprit (2004)


  Balzarini Guillaume
Bordeaux, 30 ans, enseignant, écrire c'est d'abord du temps. et volontairement j'y consacre peu de temps. et moins j'y consacre de temps, plus je laisse reposer ce que je peux écrire. mais, peu de temps, en face à face, au clavier de l'ordi. parce que le texte - ou les textes - du moment ne me quitte jamais complètement. et puis écrire c'est aussi un temps à la fois de turbulence et d'apprentissage. une succession éprouvante de temps-turbulence et de temps apprentissage. éprouvante. en tous cas moi ça me rince.

son courriel

   texte 1 (2010)
   texte 2
   texte 3
   texte 4
   texte 5


 Barnet Christian
je suis né en 1959 à une cinquantaine de kms de Lyon. Je vis à Paris et exerce dans les Yvelines le mythologique métier de facteur. Mes seules publications me paraissent déjà antédiluviennes et concernent uniquement plusieurs numéros de la revue Vivre en Poésie créée par Jean-Pierre Rosnay ainsi  que l'intégralité du numéro 1 des Carnets du Club des Poètes. depuis décembre 2004 l'excellent site Pleutil accueille régulièrement  mes textes.mes tentatives éditoriales sont en fait toutes très récentes.

Encore merci pour les vibrations que mes textes semblent avoir éveillées en vous.

               Pacotilles, presque vies(2005)
               (Retour)
               Immersion dans la scène nocturne
               Perpétuité
               Perspective
               De bonne guerre (2006)

  Barrière Nicole
Poète, écrivain, essayiste, traductrice, scientifique de formation, s'inscrit dans la tradition de la poésie engagée. L'engagement de Nicole Barrière est bien celui d'une militante qui n'hésite pas, par exemple, à se rendre à Kaboul pour y défendre la cause des femmes afghanes. Elle a édité plusieurs recueils de poésie dont "Longue vie à toi, marcheuse de l'impossible" dédié aux femmes afghanes et a lancé en collaboration avec Open Asia l'appel "1001 poèmes pour la paix et la démocratie en Afghanistan". Elle défend la francophonie, les langues et les cultures menacées.
Elle a publié de nombreux recueils de poésie. Ses poèmes figurent dans de nombreuses anthologies et revues.
Directrice de la collection Accent tonique aux Éditions l'Harmattan et de la collection Terre natale  Éditions Phoenix (USA)
Administratrice de l'association "Du côté du Pont Mirabeau" à Paris et Membre de la Société des Gens de Lettres.
Grand prix européen Orient-Occident du festival Cuerta de Arges (Roumanie) en juillet 2010.Prix de poésie féminine Simone Landry 2011 France. Prix d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre Liban 2011 - Ses poèmes sont traduits en italien, persan, espagnol, roumain, kabyle. Elle travaille aussi à des créations en collaboration avec des vidéastes et des plasticiens, et organise de multiples lectures dans les associations ainsi que dans des manifestations internationales (Italie, Mexique, Sénégal, Algérie, Argentine)

SON BlOG :
- Sa biblibiographie se trouve à:  La maison des écrivains et de la littérature
- Lire des poèmes récents de Nicole Barrière précédés d'une présentation de André Chenet .

textes sélectionnés octobre 2012
1. Dédicace
2. Poème d'amour
3. Après l'amour
4. Je te donne, Amour
5. La vague


  Bazin Bozena
le français n'est pas ma langue maternelle. Je suis née en Pologne;  j'ai commencé à apprendre cette langue au lycée pour continuer mes études en philologie romane. J'habite en France depuis 1976.  J'admire les écrivains tels que Troyat, Ionesco et tous les autres qui sont nés dans un autre pays mais maîtrisent admirablement la langue française.

Vous retrouverez ses écrits chez SCRIBAN  et SAKURA.         
               (2004)
              Instantanés de la mémoire1 - Instantanés de la mémoire 2
              Instantanés de la mémoire3 - Instantanés de la mémoire 4
              Le journal de Sacha (nouvelle)
              Bon appétit (nouvelle)
              Les ouvre-boîtes (2005)

 Béal  Yves
de St Didier de Bizonnes
Fragments d’itinéraire
-    Fondateur de la revue Soleils & Cendre en 1986, membre de son Comité de Rédaction
-    Président de l'AREDIC - Association Régionale de Diffusion Culturelle - maison d'édition associative
-    Membre du Conseil d’Administration  de la Maison de la Poésie Rhône Alpes
-    Collaboration à diverses revues : Cahiers de Poèmes, Dialogue, Filigranes,


Publications récentes
- Construire ses savoirs, construire sa citoyenneté – Chronique sociale – 1996 réédition 2000 pédagogie
- Cheveu collé à la tempe du monde, ton nom comme un cri d’étoile – Les solicendristes collection Le texte est un millefeuille 1998 réédition 2000 - poésie
- Depuis le milieu de la nuit, un if croît sous ma paupière – Les solicendristes collection les solicendristes 2000 poésie
- La re-création de texte – vidéo éditions AGATHA Suisse - 2000
- Foutu mon âme – Les solicendristes collection Le texte est un millefeuille 2002 réédition 2003– poésie
- Ecrire en toutes disciplines, apprentissage et création – avec M. Lacour et F. Maïaux - Bordas 2004 pédagogie
- Ecrire : s’ouvrir au monde, se réconcilier avec soi-même – Conférence CD – Les Amphis de l’AIS – IUFM de Créteil 2004 - pédagogie
- Tout poème est un oiseau – les solicendristes collection Et au-dessus la lune avril 2005 poésie
- Il n’y a pas d’âge pour aimer – recueil d’atelier d’écriture en collaboration avec Nadine Buchholz et Yveline Denat – Edition CLIC Porte des Alpes 2005
- Il n’y a pas d’âge pour aimer – CD – Editions Le laps / Un euro ne fait pas le printemps – 2006 poésie
- Parce que pas sûrs de ce que nous sommes – Editions Encres Vives 2006 poésie
- Ça va le monde ? avec François Thollet – coffret 3 recueils et 3 CD – Editions Le Laps 2006 poésie / chanson
- Les douze batailles du guetteur -  Les solicendristes collection Le texte est un millefeuille 2006 – poésie
- Rendre les enfants pilotes de leurs apprentissages avec Frédérique Maïaux – Delagrave 2006 à paraître pédagogie


Lectures poétiques et musicales (en cours)
-    Oui, j’ai peur – volet 1 du triptyque « ça va le monde » avec François Thollet (chant, accordéon), Michel Tabarand (contrebasse, violon), Elisabeth Renau (violoncelle) durée 1h15

et plus et plus......- 
son courriel:yvbeal@wanadoo.fr


             Tendrement l’hirondelle…(2006)
             Rien de ce que je sais

Beaudouy Hervé
"Je vis à Montréal. Je travaille dans l'informatique... Il faut bien manger. Et j'écris ... Il faut bien vivre !
Ma vie est un voyage, une valise dans la tête, un clavier à la main... baladin nonchalant, j'écris comme un pirate. Je vole des mots au silence, des images dans le vent, des histoires qui passent, des sourires furtifs ou des larmes qui rient..."


             
 l'étoile du chameau

Beauvoisin Jéromine

son courriel

L'arbre plumes

  Bel Sandy
Quelques mots sur ma vie: D’origine amérindienne par mon père, ma mère, mon grand-père et arrière grand-père. Ma famille est comme l’indique mon nom, une illustre lignée dans l’île Maya. La nature a donné à mon âme rebelle ce qu’on appelle un étui des plus minces et des plus misérables. Je récuse l’étiquette de louve d’orée, de femme sèche et sans féminité qu’on me colle parfois. Je ne veux être – je ne suis – qu’une femme ordinaire âgée de 37 ans ,divorcée avec une fille à charge, demeurant à ALBERTA , curieuse des choses de la vie qui tente par son écriture de témoigner du mieux possible de l’endroit qui est en train de disparaître sous nos yeux.

Du plus loin que je me souvienne les indiens ont peuplé mes rêves ce qui m'a conduit par la suite à dévorer de multiples ouvrages sur le sujet comme "Elan noir parle".
Mots de Raymond Alcovère
La poésie de Sandy Bel est d’une réelle beauté. Tout de suite on est happé par la phrase, saisi par les images, des images qui surgissent, fortes, puissantes, dépouillées de toute fioriture : une voix se lève, une voix s’élève. On entend cette voix, car c’est à ça qu’on reconnaît la vraie littérature, celle qui s’adresse à l’âme : une voix se détache du texte, tout de suite, se décolle de la page pour ainsi dire, et vient nous parler au cœur, là, au creux de chacun de nous. Et tout d’un coup, cette voix nous appartient en propre, et miracle elle appartient aussi à des dizaines, des centaines de lecteurs. Ainsi est la poésie de Sandy Bel, belle, profonde, liquide, ondoyante et sensuelle. Ce n’est pas une poésie éthérée, non elle est faite de chair et de sang, elle est tissée par l’Histoire, celle des amérindiens, celle aussi de tous les peuples bafoués de la terre. Mais elle v
a bien au-delà, car elle nous parle des maux de l’âme, qui sont les mêmes pour tous.
Je me retourne, heureuse d’être vivante
Encore, toujours, être à soi.


son courriel

         
  Bellanger Nadine
              Croire, croire en quoi?


  Bellemare Lucie Bernadette

"Ma maison se cache au fond des bois, sur le bord de la rivière St-François, à Abram Village, à l’Île-du-Prince-Édouard, Canada. Je me fais bercer par les marées de l’Atlantique.  Sans exagération, un peu de neige, beaucoup de soleil. Protégée du vent de la côte, je peins.  Je me sers d’une  palette de couleurs de terre en y ajoutant du bleu acier, du jaune chaud, beaucoup de rouge passion ; jamais de vert.  Je ne sais pas pourquoi.  La poésie me pousse au chevalet ou vice et versa : j’adore les québécismes, les acadianismes, les néologismes, et même les anglicismes.  Ils créent un rythme heureux qui me ressemble, quelque chose de semi-abstrait accessible. En tout cas, j'espère!"

                  Lit du vent (2004)
               Comme il fut il est et sera (2005)
               Promenade du dimanche (2007)
               Pensées peintes
               À entendre
               À surprendre
               Attendre

  Ben Mahmoud Ahmed
Nationalité : tunisienne. Médecin à la retraite âgé de 63 ans Il réside en Tunisie.
Publications :Feuilletis, L'Harmattan, France, 2010.
Etres et choses, L'Harmattan, 2011.
Au bout de la poussière, Encres Vives, France, 2012.
En cours : Des mots entre nous, Editions Arabesques, Tunis, sortie attendue en Novembre 2013. 

Textes sélectionnés décembre 2012
- ( la soif)
-
(coups de klaxons)
- (autre planète)
- (peau de chèvre)
- (d'un coup)

  Benmesbah Djaffar
Artiste peintre et ancien journaliste d'Alger-Républicain, il est militant de la cause amazigh et des droits de l'homme. Il est l'auteur du livre : Assassinat de Matoub, vérité, anathèmes et dérives (Alger, 2003)
Depuis 2004, il vit à Paris où il continue de peindre et écrire. Plus sur cet auteur... Wikipédia.

textes 2013
La poésie
Les vagabonds

   

 Bernard O
Auteur  lui même déjanté.
50 ans, majeur et pas vacciné.


              Extraits du Journal d’un fou (2006)


  Bezard Valérie

Je suis née en région parisienne avec un stylo greffé à la main droite (je suis donc droitière, information essentielle) mais j’ai subi une opération il y a une bonne quinzaine d’années pour remplacer cette greffe par une perfusion à un magnifique clavier.
Mes goûts littéraires ont directement influencé mes écrits pendant mes premières années : imitations d’Enid Blyton en primaire, pièces à tendance sartrienne à l’adolescence. Les rares personnes à avoir parcouru ces oeuvres majeures ont été immédiatement pétrifiées. A l’heure actuelle, la médecine s’est hélas désintéressée de leur cas mais certains musées négocient pour les exposer.

Grâce à Internet, je peux enfin tenter une grande expérience scientifique : la pétrification de masse. Les cobayes sont donc les bienvenus sur mon site. (Merci de bien vouloir signer le formulaire à l’entrée afin que votre famille ne me poursuive pas en justice)

                  un extra-terrestre... (2004)
               une drôle de maison bleue
               le vide.
               Les vieux marins. (2006)


  Billy Ismaël
Poète et écrivain franco-égyptien. Il a publié récemment "Efflorescences", préfacé par le philosophe et poète Michel Cazenave.
Lire Ismaël Billy sur son site

Textes sélectionnés décembre 2013
D'amour à l'arrachée
Debout
Nu et pâle, les bras sous la tête
Alma Mater
Vieil Homme Saule

  Biyong Nwesla Paul
Je ne saurai vraiment me présenter, mais j'ai déjà un site web.
J'ai été publié en 2004 par la Société Des écrivains en France. Le titre de l'ouvrage: Le goût du pain. Et Dans mon sac des projets de recueils poétiques comme "Les choses comme elles sonnent" " Les intempérants" ou même "Le petit fûté".
"Un peu en marge des mouvements culturels de mon pays (à cause de l'ambiance de subordination!), je publie plus sur Internet qu'ailleurs. Pourtant j'entretiens de belles relations avec les deux plus représentatifs poètes du Cameroun, Anne Cillon Perri et Fernando D'Alméida!"
--
NWESLA BIYONG Paul
Visiter son site Les Ecritudes de Pat

Infotech Cameroun, rue beybe Elame Douala Akwa et courriel
Facebook
Recueils Poétiques
Arts et Lettres

Blog4ever
Autrement dit : sur le site du poète Anne Cillon Perri

Publications sur Francopolis
-
Vue de francophonie : Cameroun
-
Coup de coeur : novembre 2012 - novembre 2011

son courriel


Textes septembre 2013
-
Les deux villages
- La mission du jour

  Bizien Gilles
Auteur, artiste peintre, né le 27 octobre 1970 à Harfleur, (76), France
Son blog

Bibliographie:
Rouge Totem aux éditions Poiêtês
.2005.( Laurent Fels, Luxembourg ) ISBN: 2-919942-02-6
Néantes aux éditions Chloé des Lys.Belgique.2006.
(ISBN: 2-87459-143-2)
Avant-île,  recueil de poèmes en téléchargement sur Pitbook.com
et publication en revue:
Comme en poésie  ( France ) Numéro 18,  Juin 2004
An Amzer  ( France ) Numéro 35,  Novembre 2004
Mot à Maux  ( France ) Numéro 1,  Mars 2005
Carquois  ( Québec ) Volume 5, Numéro 3,  Novembre 2005
An Amzer  ( France ) Numéro 37,  Décembre 2005
Brèves Littéraires ( Société Littéraire de Laval, Québec ) Numéro 72, Hiver 2006.
POESIE PREMIERE  ( France ) Numéro 34, mars 2006
Géante Rouge  ( France ) Numéro 3, été 2006
Revue Mortibus, Automne 2007, numéro 4/5
Revue Décharge N°135, Septembre 2007

son courriel

               
Texte 1 - texte 2
            Texte 3 - Texte 4 - Texte 5 (2004)
            Sphère des yeux (2005)
            Deux poèmes
              

 Blond Mathieu
Etudes et métiers :
Né le 5 février 1976 à Etampes, après des études de droit, littérature et linguistique, j'ai obtenu une maîtrise et un DEA en Histoire de la linguistique sur les théories du XXe siècle, spécifiquement sur le structuralisme français, russe, américain … Avec pour terrain d’étude les « bizarreries » de l’histoire du structuralisme. Par exemple : les théories de l’intonation, de l’écriture, la langue des signes des sourds muets, l’écriture idéographique, etc… A la limite extrême, la question du « langage des animaux ». Bref, une espèce d’approche historique des implications philosophiques des théories du langage. Point de départ – approche type dialectique, Hegel etc… Pour finalement découvrir Spinoza et Bergson.

Puis j'ai enseigné à divers niveaux, dont la fac, mais, trouvant l'expérience peu convaincante, me suis reconverti. J'ai alors fait l'expérience de divers (petits) boulots. Actuellement je travaille dans un organisme d'état.

L'écriture : 
… J’ai longtemps dessiné, et ado, j’ai comme tout le monde joué de la musique… Mais ces choses là ont perduré… Sorte de terrain de jeux, d’essai, d’expérimentation.  Reste que je continue d’adhérer parfaitement à des propos comme ceux de Kandinsky, et surtout de Klee. L’idée qu’il faut faire « de la musique », avec les mots… Dans un sens quasi mathématique. L’idée d’une littérature « a priori ». Expérimentale. Classique donc.
Ceci peut être parce que mes premiers poèmes & recueils étaient expressionnistes, radicalement expressionnistes… D’où l’art brut, et une certaine pratique… de la limite.

Bref.
… la vocation des « libellules » a sans doute été, pour moi, de pratiquer une extrémité de la pensée. Au mieux, elles sont un chant, une prière. Recherche de silence. Non pas un dieu silencieux, vide, etc… Pas deus absconditus, ou la déité d’Eckart. Mais, réellement, arriver à faire taire les concepts. Par tous moyens. Rationnels, linguistiques, poétiques, enigmatiques, philosophiques, comiques…
Idéalement, une intuition.
Plus techniquement, ce que les bouddhistes zen appellent un koan

Biblio:

2001    « Exode », éditions L’Harmattan, Paris
2001Articles dans « Louis Liard » (Bordeaux), « T.R.O.U. » (Marseille)
2002    «La joie », éditions L’Harmattan, Paris
2002    « Histoire des notions de forme et de substance dans le structuralisme linguistique », mémoire de DEA, Université Paris VII, Paris
2003    « L’Orage », éditions du Cheyne, le Chambon sur Lignon
2007    « Le lazaret d’Effry », ONACVG, Laon
2008    Mise en ligne du site www.axoloatl.fr
2007    « Les Indochinois au service de la France », ONACVG, Laon
2008    « La prière », Aurorae Libri, Monpezat-en-Provence
S'y ajoutent quelques inédits :
- une espèce de "roman expérimental" crypto-joycien : Les « libellules »
- un recueil de poèmes récemment terminé

son site http://www.axoloatl.fr/

son courriel

promise (2009)

extraits de son recueil  Prières


  Boillot Désirée
Désirée Boillot vit à Paris. Ecrit des nouvelles depuis 2002 en dilettante, et quelques pochades. A remporté quelques prix dans des villes comme Pau, Bourbon l'Archambault, Riantec, Fontaine Française, Talant, Orléans.


               
La partition des jours anciens


 Boland Micheline

Née à Aiseau (Belgique), le 11 avril 1946. Dès l'école primaire, les rédactions proposées en classe ont déjà été pour Micheline des incitations à l'écriture. À partir de l'adolescence, Micheline a participé à des anthologies de poésie, à des revues littéraires publiant des nouvelles de jeunes auteurs, à la rubrique réservée aux jeunes poètes dans des journaux belges.
Après des études de psychologie, Micheline a travaillé comme psychologue dans un centre psycho-médico-social. Elle a également suivi une longue formation de maître-praticienne en programmation neuro-linguistique (P.N.L.). Depuis près de dix ans, elle écrit des poèmes, des nouvelles et surtout des contes qu'elle prend plaisir à partager. Elle a participé à des recueils collectifs chez d'autres éditeurs et est active sur différents sites Internet de poésie, surtout de haïkus, ces courts poèmes d'inspiration japonaise. Comme celui-ci qui est un bon résumé de sa philosophie littéraire :

Une plume glisse,
Une histoire et puis une autre
Qui y goûtera ?

Bibliographie
Comment Rendre Votre Quotidien Plus Plaisant avec la P.N.L
.? aux éditions Chloé de Lys
Contes à travers les saisons
aux éditions Chloé des Lys
Nouvelles à travers les saisons
, aux éditions Chloé des Lys


               
Cadeau (2003)
                une écharpe bleue pour Noël (2006)
                première fois (2008)

                Les mots (2011)
                Été
                Je suis


  Bonifaci Florence
Habitant le sud de la France (Aix en Provence), née sur une île de toute beauté, j'écris, comme je respire, vite, lentement, douloureusement, par hoquets ou grandes lampées et parfois, profonde inspiration... j'inspire et expire l'écriture, parce que... parce que !

                 Le souffle du Vivant (2007)

 Bordes Jean
               
quatre textes


   

 Born Eva
Je m'appelle Eva, j'ai vingt ans et j'habite en Vendée. Je gribouille  depuis l'âge de quatorze ans par envie, par jeu et par besoin. Je me  suis d'abord beaucoup nourrie de Léo Ferré et de Boris Vian, puis de  toutes sortes de poésie (Ghérasim Lucas, Desnos, Rimbaud...). 
J'avance depuis à tatons pour trouver ma plume à moi.

                  J'me suis cherchée
                  Allô Docteur ?
                  Un Point
                  C'est promis
                  Sans titre
                  Histoire d'amour
                  Amis tourtereaux
                  Mon ex petite poésie et moi

   Botquin Jean
Né le 26 juillet 1932 à Courtrai, de père belge et de mère française, après des humanités  en néerlandais, obtint un diplôme de Droit à l’Université de Louvain où il fit ses débuts en littérature. Après un long silence pendant lequel il ne cessa d’écrire poésie et nouvelles,  il se lança enfin dans la publication de deux ouvrages en prose, inspirés de sa vie professionnelle dans le milieu bancaire :
-L’arbre des Exécuteurs, roman (1995) qui obtint le prix G. Flaubert à Mâcon en 1998, et publié sous le pseudonyme de Régis Maldague chez Claude Dejaie;
-La transhumance des banquiers, récit (1996) décrivant l’exode d’une banque belge en France, en 1940 (Quorum, Ottignies).
Suivirent plusieurs recueils de poésie entre 1997 et 2006 :
-Le creux de l’espoir, en 1997, (Éditions de l’Acanthe, préface de Jacques Dedecker);
-Triangles de la nuit des temps
-Le passeur d’un fleuve trop court, en 1998 (Memory Press- Érezée- André-Marcel Adamek);
-Le front haut, Lauréat des Joutes littéraires de Bourgogne, en 1999, chez le même éditeur ;
-La mer Occitane, prix du Festival du livre de la mer à Argelès-sur-mer (2002), préface de Christian Libens, et
-Élégie pour un kaléidoscope, prix Stephen Liégeard (2004), en 2002, préface de Jean Dumortier ,  anciennes éditions Mémory Press (André-Marcel Adamek);
-Ténéré, grand prix de la Communauté Française Fureur de Lire (2004) et 2ieme prix Wilfrid Lucas de la S.P.A.F. (2006), en 2004, aux Éditions Mémor, Bruxelles.
 Entretemps, en 2000, un deuxième roman avait vu le jour, La blessure de l’obsidienne, suivi en 2006 d’un troisième, Boris et Boris, aux anciennes Éditions Mémory Press (Adamek).
En 2008, il publie un Recueil de 19 nouvelles, dont 8 sont détentrices d’un prix de la nouvelle, sous le titre de "La gondole de l’Orient Express", aux Éditions Mémory Press à Tenneville.

Il participa aussi à plusieurs ouvrages collectifs.
Il renoue avec la poésie, en 2009 avec un recueil de haïkus,  La Chambre noire du calligraphe, Éditions du Cygne, Paris, préfacé par Piet Lincken, suivi un an plus tard d’un nouveau recueil,  Bréviaire d’un quotidien,  aux mêmes éditions. Il  affirme ainsi une maitrise particulière dans l’écriture de textes courts.
Son dixième recueil de poésie, Strates du souvenir, est sorti au mois d’avril 2012.

Actif sur internet où il tient un blogon peut y trouver notamment de nombreuses informations sur ses livres et son activité littéraire.  Il est membre sociétaire de l’A.E.B. et administrateur de l’Association royale des écrivains wallons. Il est membre de l’UTD. Section de La Louvière.
En résumé,

Poète, romancier et nouvelliste. Il a publié 15 ouvrages chez divers éditeurs belges et français. Notamment : 3 romans, « L’arbre des exécuteurs », « La blessure de l’obsidienne », « Boris et Boris ». 1 récit : « La transhumance des Banquiers ». Un recueil de 19 nouvelles : « La gondole de l’Orient Express ».
Il vient de sortir aux Editions du Cygne, à Paris, son dixième recueil de poésie sous le titre de « Strates du Souvenir », à l’occasion de ses 80 ans

Et tout dernièrement, Bréviaire d'un quotidien, paru aux Éditions du Cygne, où nous retrouvons ses haïkus.

   Textes septembre 2013
-
Texte 1 - Sept mouvances de sable (haïkus)
- Texte 2 -
Quatorze  instants d’azur sur une île
- Texte 3 - Dix Stances pour une mer intérieure
- Texte 4 -
THEME POUR UNE GARE


  Boudet Alain
 est né en 1950 au Mans (Sarthe). Marié, père de trois filles, il vit à Louplande, à la campagne. Il aime le silence du bleu et du vert, le vent du bord de mer, le feu qui crépite, la ruisseau qui coule. Pour lui, ce sont des voix. Il aime le silence, qui permet de tout écouter. Les petites voix intérieures, aussi.
Il a fondé le Festival des Printemps Poétiques de La Suze et les éditions Donner à Voir.
Il est documentaliste dans un collège de La Sarthe et coordonnateur académique en “poésie, lecture, écriture” dans l'académie de Nantes.
Il travaille avec des musiciens pour la mise en musique de ses textes et a écrit des œuvres avec le compositeur Étienne daniel pour choeurs d'enfants, d'adolescents et d'adultes. Parmi elles, l'Arbre-Chanson est devenue un classique des chorales.
Il anime La Toile de l'Un, un site de poésie contemporaine :

Bibliographie des titres disponibles :
- À vif – 18 poèmes écrits en français et traduits en allemand, anglais et espagnol (Éditions Jacques André, 2008)
- Si peu, mais quelques mots aux éditions (La Renarde Rouge, 2006)
- Suite pour Nathan (Corps Puce, 2006)
- Les mots des mois (Donner à Voir, 2005, réédition 2007) *
- Haïku de soleil (Pluie d'étoiles 2004)
- Bribes du Sud (l'épi de seigle 2003)
- Le rire des cascades (Edition Motus 2001, réédition 2004)
- Carrés de l'hypothalamus (Donner à Voir 1999 et 2001) *
- Quelques instants d'elles (Océanes - 1998). *
- Au Coeur, le Poème (La Vague à l'Ame - 1995)
- Au Jardin d'Hélène (Corps-Puce 1992)
- Les Mots du Paysage (Echo Optique - 1991, réédition Donner à Voir 1997)
- Des Mots pour vivre (Corps-Puce 1991)
- Comme le Ciel dans la Mer (Corps-Puce 1990 et 1991) *
- La Volière de Marion (Corps-Puce 1989, 1990 et 1991) *
- Mots de la Mer et des Etoiles (A Coeur Joie - 1885)

à noter :Les ouvrages suivis de * ont été sélectionnés Ministère de l'Education Nationale.

Son courriel

                Seuls, les mots
                Texte 2
                Texte3
                Texte 4
                Texte 5
                Texte 6
                à Maël, 2 ans


  Bourgeois Catherine


             
 Le temps en fin...
               Il est des jours...

  Bourgon Michèle
J'habite la région de l'Outaouais au Québec. J'enseigne la littérature au niveau collégial. Membre associée de l'Association des auteurs et auteures de l'Outaouais.

A publié aussi dans la rubrique Billet Humeuristique de Francopolis : La théorie de la relativité
et dans la Rubrique Libre Parole à... Michèle Bourgon (2011)
 
Son blogue: Les humeurs de la Mère Michèle

son courriel

   Feux de langue (2008)
   Mon pays, LE QUÉBEC, en couleurs
   Marche à la mer
   Ouissez-nous! ( oui, c'est nous!)
   Infamie
   J'veux

  Boutal Vincent
auteur bordelais de 35 ans.Ecriture de poésie, théâtre et nouvelle.

son courriel

                   nouvelle ( 2009)

Texte 1 (2010)
Texte 2

Texte 1- (verte substitution) (2014)
Texte 2- (l'univers et ses silences)
Texte 3- (toi)


  Bouterfas
né à Lille, il habite Marseille et aime le bel esprit dans les mots justes.
Afin de donner une explication sur la conduite de mon travail, je dirais que j’écris de manière ponctuelle, je n’ai pas pour profession ( pas encore) d’être écrivain. Cependant des sujets ont, à mon sens, inévitablement besoin d’être abordés, d’où une certaine nervosité, une urgence dans l ‘écriture.

J’aborde mes sujets avec une écriture propre à rendre l’image fidèle, telle qu’elle m’apparaît dans ma sensibilité, ma conscience. J’ai de futurs projets de rédactions…
Pique nique est une histoire  d’enfance telle que l'on peut la voir, la sentir. Mon propos d’écriture est de magnifier  la vie, les idées, les émotions...
              

               Pique-nique: Il était une fois l'enfance


 Braester Marlena
Née à Jassy, Roumanie. Immigrée en Israël 1980.
Doctorat en linguistique,1991,Université de Paris VIII.Présidente de L'Association des Ecrivains Israéliens de Langue Française.
Membre du Comité Directeur du Centre de Recherches sur la Poésie Francophone Contemporaine de l'Université de Haifa (CRPFC).
Dirige l'Atelier de traduction de la poésie dans le cadre du CRPFC.
Membre du comité de rédaction de la revue Continuum - Revue de l'Union des Ecrivains Israéliens de Langue Française et de la revue Poésie et art - revue du Centre de Recherche sur la Poésie Francophone.
Traductrice de Benjamin Fondane et d'Amos Oz.
Prix Ilarie Voronca en 2001 pour le volume "Oublier en avant" (Rodez, France).
Chevalier dans l'ordre des Palmes Académiques, 2003, pour services rendus à la culture française.

LIVRES:
La Voix, Elle, poèmes, Paris, Ed. Caractères, 1993.
Absens, poèmes, Paris, Ed. Caractères, 1996.
Oublier en avant, poèmes, Ed. Jacques Brémond, 2002: Prix Ilarie Voronca (Rodez, France, 2001).
La lumière et ses ombres, poémes, à paraître.

On la retrouve sur Francopolis avec Nicole Pottier
Et chez
Agonia France
sur le site Écrivains israéliens francophones
son
Curriculum Vitae
sur le site
Maison de la poésie

 

              Blanche panique de la page
             
Le goût des voyelles écrasées
              Mes poèmes poussent dans tes poèmes
              Ils marchent sous le regard des poèmes
              Le delta des phrases
              araignée
              au bord de l'aube
              les couleurs dansent jusqu'au noir

    des traînées de lumière (2010)
  
mais elle ne voit pas l'attente
  
puis ce tour inattendu que la rue prend
  
et cet autre retour
   même rue
  


 Bray, Philippe
Biographie : Né à Neuilly  sur Seine  en 1962. Philippe Bray écrit depuis 1987, des romans, nouvelles et textes courts ; se consacre également depuis 1990 à temps partiel, à  la composition de mélodies chantées qu'il interprète et à l'écriture de poèmes.

Http://www.philippebray.net



                
Le vent dans la ville!
            
Souvenir imagé de Marguerite Duras
             Je ne dirais pas en cette nouvelle année.
             Reflet de lune
             Les nuits portent dans leurs flancs les clartés des jours

  Bregaint Christophe
Né 1970  à Paris. Il vit toujours dans cette ville. Publications dans plusieurs Revues.
 "Le cafard hérétique" N°01 - Hebdo DECAPAGE N°12 Avril 2014 -  Francopolis Avril 2014 (poème coup de coeur du Comité Francopolis) -  Nouakchott info (Avril 2014) -  site de Patricia Laranco (Avril 2014) -  Les Tas de Mots N°15 No 14 (Avril 2014)
-  Printemps des Poètes avec Les Activités Sociales de l’Energie-  Fabien Sanchez Mars 2014 - Comme en Poésie N°57 Mars 2014 -  Revue Métèque #0 décembre 2013 - COHUES N°13 (décembre2013) -  Gelée Rouge N°3 (Novembre 2013) -  Communistes Unitaires Juin 2013 - site Movimiento Poetas Del Mundo - revue Paysages Ecrits N°16 -site de Richard Taillefer (Avril 2013) - site de Jean-Marc Lafreniere (Avril 2013) - Participation au Festival « Les fous du Loup » àLa Colle sur Loup (Mars 2013) -  anthologie sur le thème "le chaos" site Etudier.com. (mars 2013) -  Printemps des poètes « ShodoPoétique » site : graindeble.blogspot.com/ -  le N°3 de la revue Convergences -  le N° 2 de la revue 17 Secondes
- Participation à l’émission « deux sous de scène »sur Radio Libertaire
- Le Capital des Mots (Décembre2012)
- Recueil "Poèmes Courts" aux éditions Sokrys -  de Baz'Art Poétique
- Parution de trois poèmes sur le site "Poème Sale"(Juillet 2012)
- Parution (Aout 2011) de trois poèmes dans l'anthologie des Dossiers d'Aquitaine "poésie du temps, temps des poètes" (souspoètevagabond)
- Meilleur texte en langue française au Concours internationalde poésie Antonio Machado (juillet 2011)
-  le Numéro 19 de la revue : Le Manoir desPoètes
et plus encore.....

Sélection octobre 2014
Texte 1 - Texte 2 - Texte 3 - Texte 4 et Texte 5



Bresson  Michèle

               
Murmures nouveaux
            Demain


  Broc Brigitte
Auteur de textes poétiques pour enfants et adultes
Née entre océan et forêts, elle vit aujourd’hui dans l’arrière-pays grassois.
Elle parcourt les hauts plateaux du rêve, affûte ses mots à la lumière drue. Et sa musique naît, au plus secret, là où vibrent des phrases de cœur et d’étoiles, des phrases en attente d’aube.
Après avoir travaillé dans l’enseignement, la communication, la traduction et l’audiovisuel, elle se consacre désormais à l’écriture. Participe régulièrement à des salons, des lectures et des animations.
Est aussi publiée en revue et a remporté plusieurs prix de poésie.
Afin de montrer que la poésie, si souvent décriée, peut être vivante, accessible et rassembler les Hommes autour de l’émotion, elle présente, avec d’autres artistes - musiciens, poètes, - des spectacles qui sont de véritables voyages d’âme et de mots où chacun se reconnaît.



bibliographie:
Les Blancs Gilets - Poésie
Il y a toujours un nuage à prendre par la main
Vers Toi
Chemins d’Eau
Saisons de Femme
Entre Ecorce et Ciel
Je sème des forêts dans le creux de tes reins
Voix d’Ecume
Vers de Mirliton, tontaine, tonton  - Editions Les Presses du Midi
Le Jardin Andalou  - Editions  Encres Vives - Poésie
Présence Minérale - Livre d’artiste avec eaux fortes de Guy Pontier
Le dit de l’arbre - Livre d’artiste avec monotypes de Nathalie de Lauradour
L’Enfant des Marées - Editions Associatives Clapas - Poésie
Collectif Poésie
Les Cahiers du Sens, Flammes Vives, Les Citadelles, Menu Fretin, La Voix des Autres, L’Année Poétique 2007 ( Anthologie Seghers )
A  paraître
A tire-d’elle - Livre d’artiste avec calligraphies de Pierre Brabant - Editions Réciproques
En attente d’aube - Editions Le Nouvel Athanor


son blog : Fileuse de lune

son courriel

            
L'âge chemine
             Dans la chambre d'automne
             Traversées
             Loin de cette terre
             Ne cherche pas à dire



 
Brochard Daniel
Je suis né en 1974 à Parthenay dans les Deux-Sèvres. J'ai toujours été un enfant très sage mais, à 17 ans je découvre les surréalistes. Un bac, des études de philosophie et pas mal de temps sur les chemins buissonniers. J'ai habité dans bien des endroits bizarres avant de venir m'installer aux Sables d'Olonne. La poésie est pour moi une façon de courir après le temps et de jeter des cailloux en ricochet sur la mer. Quelques publications, un site internet et pas mal d'idées dans la tête. La dernière? La création d'une revue : Mot à Maux. Serai-je un vieillard aussi sage que je le fut enfant ?

Le blog de la revue Mot à Maux


               
À l'éternité.
            Poésie
            Sous la tempête (extraits)


 Brochu Lysette
Je suis née à Sudbury, en 1946, et j'ai encore en moi, des paysages rocheux et des aurores boréales. Par contre, depuis trente-cinq ans, je vis à Limbour, et mes élans poétiques me viennent très souvent de la beauté du coloris automnal ou de mon petit quotidien tranquille en sol gatinois. Je suis peut-être une Ontabécoise (ma mère était fille de Verner, en Ontario et mon père venait de St-Herménégilde, au Québec). Peu importe.  J'écris pour franchir les barrières entre les adultes et les petits, entre les riches et les pauvres, entre les peuples ou entre vous et moi. Je crois en la puissance des mots et au moindre petit geste de rien du tout qui peut faire de nos vies, le plus grand des poèmes.

Elle a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Lysette a développé l’art de raconter des histoires aux enfants au fil de ses années d’enseignement. Elle a enseigné la littérature enfantine à l’UQO en mettant l’accent sur l’importance des contes, des légendes, des fables, des poèmes et des récits d’aventure dans la vie de nos élèves. 
 

Son site
               

 


 
Brulet Gilles

Je suis né deux jours avant Noël, à l'heure de la sortie des classes. Certainement dans un nid de rouge-gorge puisque souvent, dans mon jardin, un de ces braves petits oiseaux vient voir si je vais bien. Mes aïeules étaient des alouettes, comme elles j'ai le goût de l'espace et j'aime me fondre dans le bleu. J'habite une grande maison toujours éclairée, la poésie. "

Pour lui la poésie est" peut-être le terreau qui permet aux hommes de fleurir ? - Visiter son site.

              Pensione Seguso
              Quatre voix pour la coupure


 Brun Lelio
Je suis né à Jacmel, une petite ville de poètes et d’artistes située
sur la côte sud de Haïti.. Dés mon plus jeune âge, je fus attiré par la poésie, à la lecture d’abord des poèmes de mon père, puis d’autres artistes jacméliens : A.de Pommayrac, Roussan Camille, René Depestre et d’autres...
A 17 ans je publiai en collaboration avec un de mes camarades :
Bonnard Posy du Lycée Pinchinat où je faisais mes études: un recueuil de poèmes intitulé BOUQUET qui fut bien apprécié par la critique. En 1952 un second cahier intitulé « BLANC et NOIR » obtint le Premier prix littéraire du Cénacle des jeunes et publié à Port-au-Prince. Sous le pseudonyme de Katifrè je publiai mon premier poême écrit en créole : Kréati Bondyé » qui obtint le premier prix à la suite d’un concours organisé par la revue Optique.
Quand je pris ma retraite, je décidai de me consacrer uniquement à mes activités artistiques : peinture et poésie, répondant à ma vocation première. Je décide alors de publier sous mon seul prénom : lélio mes oeuvres littéraires, afin d’éviter toute confusion avec mon activité scientifique antérieure. J’ai adopté le pseudonyme Katifrè pour mes poèmes écrits en créole haitien.
Avec Yves Heurté, j’ai animé et j'anime encore un atelier d’écriture dans le Comminges. Je participe également depuis sa création en 2001 aux « Journée de la Littérature et de l’écrit » de Saint- Bertrand de Comminges en y apportant ma collaboration littéraire.

Publications :
\fs24line 1948- BOUQUET : Violettes et Jasmins par Lélio Brun et Bonnard Posy-Imp »
à l’Abeille » Jacmel- Haiti


1952- BLANC et NOIR- Imp. »Les Presses libres » Port-au-Prince- Haïti

1997- PARLE-MOI D’AMOUR –Edition Quisqueya –Saint Gaudens (édition limitée 50 ex)

www.arzetoile.com


             
 Il et elle.
               Ma nostalgie
               Dernier Refuge
              
POÈME HOMMAGE à René Depestre
               Trous Blancs
               Derrière les mornes…encore des mornes.../Dèyè mòn gen mòn

   

 Bureu-Lavassany  Patricia
J'ai 46 ans et je suis professeur au département cinéma "Théories du montage" à l'Université des Beaux Arts de Beyrouth. Je suis Française et vis au Liban depuis 10 ans. Peut-être me trouverez vous trop audacieuse, car il est vrai que je lis beaucoup et mon avis personnel sur ma manière d'écrire m'a toujours empêchée de les faire lire à d'autres, hormis des proches. Je n'ai pas besoin de préciser que le cinéma est une passion. J'ai écrit des scénarios dont un long métrage.

           
La lettre


    Cadieu Pierre
Pierre Cadieu est né dans les Laurentides en 1947.  Sa poésie s’inspire du langage quotidien et explore l’inconscient collectif.  En quête d’un verbe québécois, il est avant tout un poète de l’oralité.
Il donne des récitals de poésie depuis 1965 et a publié plusieurs recueils. En 1969, il publie Clopec, et au printemps 1970, co-fonde le Parti Poétik. Il publie Entre voyeur et voyant (1979) chez PARTI PRIS, La théorie de couleurs de Goethe (1981), Pluies (1996) et La musique des mots (2006).  Vieux routier des grands spectacles de poésie, Pierre Cadieu a côtoyé sur scène et dans la vie Claude Gauvreau, Gilbert Langevin, Plume Latraverse, Guy Mauffette, Gérald Godin, et Pierre Morency.  Récemment, il fut ovationné au 20e Festival International de la Poésie de Trois-Rivières (2004) et il s’est distingué lors de sa prestation en ouverture du film documentaire Archives de l’âme (2001) sur l’historique Nuit de la poésie de 1970.
Membre de  L'AAAO
son courriel

                       L’ARGENT
                   ENFANCE
                   LE CAROUGE, CE VIEUX MILITAIRE
                   LA GROSSE ROCHE
                   QUESTION D’ADMISSIBILITÉ


 Caillat-Philibert  Laurent
J'habite un vieux manoir au plus profond de la plus profonde forêt, en
un lieu que le soleil n'atteint jamais. Par les nuits de tempête, quand la réalité menace de s'infiltrer à travers les murs, je gravis en boitant les escaliers de granit qui montent au beffroi et, à la lueur d'une bougie de graisse humaine, je m'efforce de la retranscrire, de la comprendre, de la résoudre ou de la changer – en m'armant d'une plume de corbeau que je trempe dans du sang humain avant de la porter sur un parchemin de peau humaine. Sur l'étagère à côté de moi: Lautréamont,
Eliot, Poe, Morrison, Ginsberg, Genet, Kerouac, et de vieilles sagas vikings.
Le remède est pire que le mal, mais tel est mon lot en ce lieu oublié.
La nuit fait rage partout autour, indifférente.
Sur l'étagère à côté de moi: Lautréamont, Eliot, Poe, Morrison,
Ginsberg, Genet, Kerouac, et de vieilles sagas vikings font quelques lueurs.
Comme beaucoup d'autres avant moi, j'ai tenté de quitter - en pensée - ce sombre castel, en publiant à compte d'auteur les recueils L'Odieuse Saison et Vagina Noctis (ce dernier en collaboration avec M. Rémi Arnaud). Je suis également coupable de plusieurs nouvelles pas très gaies, et travaille actuellement sur un roman qui refuse de s'écrire tout seul. Mais je suis patient, j'ai l'éternité devant moi.


            PORNOCRATIE
          (avant que le monde ne s'effondre)
          LA CROIX DANS LA BRUME
          LA DETRESSE DE ROMEO
          Longtemps tout se tait
          Parler aux gens d'il y a longtemps


  Canivenc Didier
à venir  

               Kilomètre trente-deux (nouvelle)


 Carrère Anne-Marie


J'ai converti mes énergies de prof de lettres dans l'animation d'ateliers d'écriture à Pessac en Gironde et dans le Gers (j'habite Bordeaux), je suis aussi créatrice d'événements culturels à domicile. A fleur de peau, les mots me sont chair.

Présidente de l' association TALENTS: Ateliers d'écriture et autres instants festifs:
*Voyages littéraires et artistiques(derniers 2006 et 2007:"Sur les 
pas de George Sand""Rimbaud du Nord et l'Ange au sourire de Reims")
**Ateliers d'écriture en marche: Pyrénées, Dordogne, (à venir:Venise  en 2008)
son courriel



               
A corps ouvert.
               Les feuilles mortes de la promenade
               Guardaïa
               Destination (07)
               
Touches éphémères pour un concerto birman
               Hurlement
               Pan coupé
               

  Carrier Roselyne
J'ai parcouru les chemins de l'humanitaire d'une agence de presse internationale américaine à l'OMS puis aux Nations Unies, je suis française mais apatride de par tous les courants qui viennent vivre en moi de ma culture d'ailleurs. Je mors dans la vie de tous mes sens.

J'ai écrit quatre livres : "la plus que mère" - une autobiographe, les "chroniques de la louve" une émission radio locale coup de gueule sur les différences et les indifférences, "Introspection" le partage du sang de la Décennie Noire en Algérie avec le miniaturiste algérien Hachemi Ameur et un volume de 12 contes illustrés "la pierre qui brille et autres contes".

Je vis à Thonon-les-Bains, au bord du Léman (Lac dans la langue d'ici) au doux pays de France. J'aime regarder le lac au visage changeant, m'asseoir sous l'arbre, lire, écrire, la danse, le chant lyrique et plein de choses encore parce qu'en ouvrant les yeux chaque matin tant de choses sont à découvri. J'aime avant toute chose.

En projet bien avancé des contes illustrés (22 tableaux déjà sur les textes) pour les 2ème et 3ème volumes des contes de Laïka dont vous avez sélectionné l'un (inédit) pour Noël 2003 (le Noël des 5 paons des Nations Unies).

En cours un thriller dont le meurtrier me fait peur !

Ce qui pourrait mieux me définir : l'amour des choses et des êtres sans distinction de race aucune, ni de culture, ni de religion et toujours l'espoir en un demain meilleur (quand on rêve enfant de sauver le monde on ne peut changer en grandissant).

Surtout à noter, le pire sans doute : je suis tellement intrépide que mon museau de louve (le nom qu'on me donna entre autres) m'entraîne d'histoires en histoires jusqu'au bout de la terre ! 

son courriel

               
Le Noël des cinq paons des Nations Unies *
               
Chez Cécile
               
La sorcière aux épices

 *
L'histoire des paons est née à côtoyer les paons des Nations Unies qui partagent mes déjeuners sur l'herbe en été et se réfugient devant la porte des droits de l'homme en hiver lorsque j'arrive. Ces paons furent confiés aux Nations Unies par l'ancien propriétaire des terres où est construit le palais, il confia sa terre à la seule condition que les paons restent pour toujours sur les terres. Le tombeau de l'ancien propriétaire est dans le parc, les paons ont vieilli, d'autres les ont remplacés mais tous se retrouvent souvent sur le tombeau. J'ai d'autres contes des Nations Unies inconnus du public. C'est là que je les retrouve, c'est sur ce lieu qu'ils m'ont inspiré ce conte. "
 
Ces contes sont si importants pour moi et Estrid, c'est notre façon de montrer qu'il existe un monde ailleurs où la magie est proche de la réalité.

Tableaux illustrant ce conte : les paons avec le Palais au loin, la magicienne qui vole dans la neige vers le palais en contrebas (ce tableau Estrid l'a peint de telle manière qu'elle m'a réalisée avec les cheveux flottants volant dans la neige; comme un de mes surnoms est la louve elle a symbolisé le loup: le trou dans le ciel est l'oeil du loup. Quant aux enfants dans la sphère tous sont réels puisque ce sont deux enfants de mes collègues ONUsiens, le fils d'Estrid et les enfants qu'elle garde


  Causse Anne-Cécile
Anne-Cécile Causse est née à Limoges en 1985. Dans le cadre de ses études de littérature allemande, elle s'interroge, au regard de l’expérience de la seconde guerre mondiale, sur les rapports entre langage et silence, sur une possible expression de l'intériorité dans les poèmes d’Ingeborg Bachmann. Les rapports entre l’écrivain, la langue et le monde étant bouleversés, la question des limites du langage et d'une possible "voix" littéraire et poétique se pose et son intérêt se porte sur le non-dit, les "creux" du poème, sur cet écart entre compréhension et explication, là où ce qui profondément "signifie", peut s'exprimer.
En 2011, elle participe au concours de poésie organisé par l’Association internationale La Porte des Poètes et remporte un des prix Accessit. Les poèmes seront publiés dans la Revue La Porte des Poètes au printemps 2012.

Elle est publiée dans les revues Le Capital des mots, Neiges, Recours au poème, Arpa, sur le blog Monde en poésie, animé par Brigitte Maillard, ainsi que dans l’anthologie de poésie contemporaine en ligne Poésie maintenant, dirigée par Pierre Maubé.

Son premier recueil, L’Aube, après toi, paraît en mai 2012 chez L’Echappée Belle éditions.


Elle nous présente une série de 5 textes sans titre - février 2014



  Ceaux  Jacques
né le 1er Juillet 1962 à Ussel en Corrèze (marié avec Sandra et j'ai 2 enfants) . Habite Verneuil sur Vienne près de Limoges dans le Limousin.
Travaille (mais sans passion aucune) comme douanier au bureau des douanes de Limoges.
J'ai depuis l'enfance, toujours écrit des vers mais arrivé à 50 ans, je me suis promis de m'y consacrer sérieusement et je rêve d'être publié un jour...
Lire d'autres poèmes sur le site Le Capital des mots
Il a publié dans diverses revues "Les Voi(es)x du poème" et "Haies Vives" ...
Il est membre du Collectif Francopolis (Facebook)

son courriel

Poèmes avril 2013
MINCE...
à ma femme
PLEUT

Textes- décembre 2013
Je pleure
Galaxie proportionnelle
Près du grand Peuplier
L’air d’antan


 
Celhay Myjo

                Le Gingko


 
Ceira Claire 

" Je suis née à Paris en 1952. Même si je vis depuis longtemps maintenant dans le nord de la France, j'ai l'impression d'être une femme du sud, à la fois par les chromosomes et par les souvenirs. Difficile d'énumérer les écrivains et les poètes qui comptent pour moi. Parlons alors plutôt d'un peintre: Zao Wou-Ki; d'un chanteur: Manset, et d'un cinéaste: Wim Wenders. Et peut-être surtout des textes et des gens rencontrés sur internet, où la poésie me semble naître dans ce qu'elle doit être: des images, des chants partagés."

Son site et Le Collectif,
site de création permanente auquel elle participe avec d'autres auteurs
 

                Instruments

  Célestin, Pierre Moïse
est né à Port-au-Prince en janvier 1976. Bibliotechnicien, il a été  responsable du service des Périodiques à la Bibliothèque Nationale d'Haïti, pendant plus de huit ans. Il avait permis à la poétesse québécoise, Diane Descôteaux, de réaliser un atelier de poésie sur le haïku à la Bibliothèque Nationale d'Haïti. Opérateur Culturel, il a été membre organisateur avec le poète Edgard Gousse du festival de poésie « Jacmel ville ouverte ». Célestin a fait des études de sociologie, d’anthropologie et de littératures. Il a coordonné les activités internationales des Editions Bas de Page. Il a aussi publié des articles dans le quotidien « Le Nouvelliste » sur la littérature et la culture.
Avec la poétesse française Denise Bernhardt, il est auteur d'une anthologie de poésie publiée par l'association Passerelles dont il a été le président. Ses poèmes sont publiés dans les journaux et revues d'Haïti ainsi qu'à l'étranger (Le Manoir des poètes, Il Convivio, Le Matin, Le Nouvelliste, Le Chasseur Abstrait…etc.).
Le cœur sous les décombres est son deuxième recueil publié aux éditions Bas de Page, Haïti, 2010.
(réf. Poètes à Paris)

une suite de 5 poèmes  2012 - mai (commentés par le comité)
- Perspective
- Averse
- Lampes silencieuses
- Ton corps l’alphabet du miracle
- Visiblement infini



   Célia Didier
Originaire d'Alsace, laborantin, j'ai 44 ans et réside à Strasbourg; cela fait de nombreuses années que j'écris, j'ai
commencer par lire H. Michaux, puis la lecture de Bachelard m'a ouvert de nouveaux horizons.
J'ai publié en 2006 un premier recueil : "Les flots de songes", depuis j'ai rempli plusieurs carnets.
Écrire m'est devenu
nécessaire.

courriel
Deuil (2011)
Sans titre (haïkus)
Sans titre (désespoir)



 
Cemara, Laetitia

je m'appelle Laetitia Giuliani, je suis née en 1957, et j'habite dans le Sud de la France dans un village près de Sète: je signe tout ce que je fais du pseudonyme CEMARA en hommage à mes 3 enfants CE..line, MA..thieu et RA..faelle. Je suis autodidacte dans toutes mes activités créatrices, que j'aime beaucoup mêlanger, ce qui veut dire aussi que je n'ai aucune connaissance particulière en poésie peinture etc ...

J'écris de la poésie , une poésie plutôt libre mais parfois plus classique, qui s'inspire de mes réflexions sur la vie quotidienne, des relations avec les gens que je croise , (et j'en croise beaucoup car je suis medecin généraliste)
Je peins aussi , et pour apprendre je fais surtout des copies de tableaux que j'apprécie ce qui fait que ma maison est toute pleine de reproductions (tableaux figuratifs ) . Actuellement je photographie les copies que j'ai faites puis par un procédé d'impression à base d'eau,je transfère l'image du tableau sur du papier à dessin , j'incorpore dessus, ensuite, par ce même procédé d'impression , mes poèmes et je trouve que c'est du plus bel effet.
Je fais des collages donc , mais pas que sur des tableaux , j'incorporen mes textes avec collages sur des objets utilitaires :plateau, carafes, bouteilles, boites , lampes ,chaises, tables, toujours pour que le poème participe au quotidien et pénètre ainsi chez autrui , j'appelle cela "l'art sur la table ".
Je fais aussi de petites éditions, et avec une simple relieuse, je "fabrique"  recueils, agendas , répertoires téléphoniques ,où sont mélés des poèmes et tableaux ou  dessins ce qui me sert .
Je fabrique aussi des bijoux , ce sont des colliers  fantaisis, tantot à base d'argile, tantot à base de pate composite ce qui en fait des bijoux plutot artistiques, où sont incorporés des pierres ou des verres.
*Je suis une eternelle rêveuse tout en étant très lucide , une "tête en l'air" qui sait avoir l'esprit pratique , je suis cette femme "sans expression sans pied et sans main" sur laquelle ne tient aucune "étiquette" quand on essaye de lui en coller une.

 Ah au fait ! j'ai oublié de vous dire que ...je suis immortelle

                  A Carlo   

                Clin d'oeil
                Le grand Erg
                Graine d'imbibition
                L'enfance giflée
                En courant


  Cerboneschi  Héloïse
J'écris, j'aime par dessus tout la poésie et Paris et j'habite entre Bastille et Marais. Pour le reste, je suis très secrète.

son courriel

Fiction (2010)
La chambre en désordre
Comment écrire de la main gauche
Enfin bref...
Écritures/Serrures


  Chafik Nadia, du Maroc
est diplômée de l'Université de Montréal et possède une maîtise et un doctorat en études françaises. Elle a été chargée de cours à l'Université de Montréal et Maître de Conférence à l'Université Ibn Tofaïl de Kénitra. Elle est actuellement Professeur de l'Enseignement Supérieur à  l'Université Mohammed V, à Rabat. Outre des poèmes, quelques chroniques et articles journalistiques, elle est  l'auteur d'un recueil de nouvelles, Nos jours aveugles (2005) et de trois romans: A l'ombre de Jugurtha (), Le Secret des djinns (1998) et Filles du vent (1985).
Un peu plus sur Nadia Chafik   et son courriel


               Hymne à la terre

 

  Chagnaud Alexandre
Né en 1974 à Angers, travaille à Nantes comme formateur dans le domaine du transport. S'intéresse à diverses formes d'écriture. A publié quelques textes dans la revue Poésie Rencontre (N°53).
Il a été l'invité du Salon de Francopolis

courriel

               Texte 1
               Texte 2
               Texte 3

Chagnaud Sabine
Un peu de nulle part. Cherche un lieu pour m'établir, pas sûr qu'il existe, que j'y ait droit.
Ecris depuis l'âge de douze ans, pour moi seule. Ecriture étouffée.
Des auteurs ouvrent des portes contre mes murs. Sylvie Germain, Henri Bauchau, Michel Jourdan et Christian Bobin sont traces plus pénétrantes. Puis Charles Juliet, au plus intime, jusqu'à ne plus se reconnaître
J'apprends à descendre "Il n'est de force véritable que par une vulnérabilité extrême, lorsqu'il n'y a plus de barrières, de peur, de remparts, et que tout est vécu" (Charles Juliet, Journal II)
Pas encore fini avec la peur, mais trouvé ce renversement d'écriture qui m'ouvre un possible.
Aujourd'hui médiatrice du livre, un métier que j'aime profondément : être le lien, l'intermédiaire, pour que d'autres se penchent sur cette eau claire des livres, qu'ils y trouvent un visage où l'amour est possible.

Article publié dans francosemailles: Christian Bobin, rencontrer l'ange

Je ne te rejoins pas... (2007)

    Chaineux Laurent (alias Loran)

Je suis né le 8 juin 1958 dans un village des Ardennes à deux pas de la frontière Belge mais je n'ai pas vraiment
de racines. Le métier de mon père nous obligeait à déménager souvent. Aujourd'hui je suis implanté dans le beau
département du Lot, je suis marié et père de quatre enfants.
J'exerce une profession peu commune qui m'offre 3 fois par semaines 11 heures consécutives de nuit de veille en haut d'une tour de verre... Sur mes écrans pas d'avion, de train ou de navires... juste des hommes et des femmes... Des hommes et des femmes en détresse.

Vous avez mal aux dents et ne trouvez pas de dentiste à 02h00 du matin ?
Votre chienne est en train de mettre bas et vous ne savez pas vous y prendre ?
Votre femme vous trompe ?
Vous venez de vous tirer une balle dans la tête et vous avez des regrets ?
On est en train de braquer la banque qui se trouve de l'autre côté de la rue ?
Vous avez découvert un cadavre sans tête dans votre jardin ?
Vous êtes un dangereux psychotique et vous avez oublié votre traitement ?
Vous voulez être ministre des affaires étrangères ?
Votre conjoint vous fait subir des violences conjugales ?
Vous voulez parler à quelqu'un juste avant de vous suicider ?
Votre petit ami vous à quitté et vous avez envie d'en parler ?
Vous êtes aux toilettes d'une bijouterie et vous assistez en direct à une prise d'otages. ?
Votre voisin est un dangereux terroriste ?
Votre mari vient de jeter sa belle mère du haut de la falaise ?
Vous venez d'étrangler vos deux enfants ?
Vous êtes complètement schyzo ou parano ?
Vous cherchez la définition d'un mot et n'avez pas de dictionnaire ?

Alors, faites comme eux, composez le 17 ou le 112, je suis celui qu'il vous faut.........

Qui ne connait pas la voix rauque de Macha Béranger qui pendant 29 années sur France Inter, sans discontinuer, à répondu aux psychoses des noctambules insomniaques ? Et bien vous y ètes... certaines nuits, Macha c'est moi... Mais une Macha militaire, qui vous envoie les flics, ou les pompiers ou les pompes funèbres et parfois les trois ensembles... Je suis le confesseur, le confident, le consolateur, l'accoucheur... Je suis le con de service, le défouloir d'épaves imbibées, une voix, une oreille dans la profondeur de la nuit funeste d'une société à la dérive...

Ce soir j'ai une pensée pour Yvette qui me téléphonait toutes mes nuits de veille entre 03h00 et 05h00 du matin... Yvette dont je ne connais que la voix, cette voix qui me revient de temps en temps, sans amertume, sans reproches... Yvette avait fait la guerre, grande résistante... Yvette était vieille et si loin de ses enfants... Yvette était insomniaque... Yvette avait besoin de me raconter sa vie entre 3 et 5 et savait s'effacer quand l'actualité, quand l'évènement l'exigeait... Yvette, 78 ans, avait bon pied bon oeil et toute sa tête... Nous avons passé des heures à philosopher, à politiser, à poétiser sur l'enregistreur de conversations...

Puis un jour, un "décideur" est allé la voir, elle et sa légion d'honneur, pour la prier de ne plus utiliser le numéro d'urgences pour raconter sa vie... Alors Yvette, disciplinée nous à adressé une jolie lettre de remerciements pour ces heures passées au téléphone, elle nous a offert un super bouquin sur le jargon des métiers puis, n'ayant plus personne à qui parler pendant ses nuits blanches, elle est allée raconter sa vie une dernière fois aux poissons, après s'être envolée du pont qui enjambe le fleuve.... Paix à son âme...

son blog: Le blog de loran
Mon site : http://lezardes-et-murmures.over-blog.com/
Invité au Salon Francopolis ( décembre 2011)

son courriel

Fariboles 2009
Trop d'elle, pas assez de racines


Si j'étais
2012


  Chanly José
nous vient de Namur en Belgique
Son site   sa bio.

               Haïkus (18) et Tanka (1)

   Charles, Fabian
Né à Port-au-Prince, Fabian Charles, qui a à peine une vingtaine d’années, étudie la philosophie et la sociologie à l'Université Paris IV, Sorbonne. Poète et chroniqueur de talent, son blog  lui sert de moyen pour partager une façon originale d’interpréter l'actualité haïtienne, avec à l’appui des coups d'œil sur l'étranger.
Il a publié son premier recueil, Séquences d'une confusion nue  aux Editions Zémès / Page Ailée, livre salué par la critique.
Certains de ses textes ont été publiés dans des anthologies ou recueils collectifs, comme Poètes pour Haïti paru chez L’Harmattan (collection Témoignage poétique, 2011).
Le recueil Anonymat, à paraître aux éditions de L’Harmattan au printemps 2012, est sous presse.
(réf. Parole en Archipel)


série de 5  textes 2012- mai  (commentés par le comité de lecture)
- Poème à l’Anonyme
- Tu m'as changé en pierre
- Temps de poésie
- Tes seins nus
- Sans titre


      Charpentier Adrien
j'ai 26 ans, poète amateur habitant Bruxelles. Pas grand-chose de plus à dire sur moi. Mes goûts...? J'aime lire, dormir et regarder la pluie tomber.

       
                 Tao blié tes clés


      Chatelain Pascal
Co-fondateur du forum de poésie l'aurore poétique avec Florent, j'ai trois passions : le cinéma d'auteur (j'écris dans la revue Cinépage), la poésie (publications dans les revues Ater-texto, les cahiers de l'Alba) et l'organisation d'évènements culturels (festivals de cinéma, ateliers - rencontre d'été en Italie et formations
).

Mon rapport à la poésie passe avant tout par le plaisir du langage et l'exploration de l'homme intérieur.
Accessoirement, j'ai 49 ans et vis à Marseille, cité rebelle faite d'éblouissements et de folie.

www.aurorepoetique.com/lirecrire/

       
                 
La dernière porte


      Chenet André
né le 22/02/1954 à Châteaudun, d’une mère bretonne et d’un père d’ascendance anglaise et irlandaise. Enfance dans la nature, au bord des rivières, dans les bois et les champs. 1970 - S’initie à la poésie avec Baudelaire, Rimbaud et Léo Ferré. Interrompt ses études dès l’âge de 17 ans. Exerce mille et uns métiers alimentaires souvent très mal rémunérés. 1973 – Premières lectures publiques. De 1979 à 1985, voyage au Maroc, en Grèce, en Turquie et en Angleterre. Vagabondages en Espagne et au Portugal. 1986 - Entreprend des études de Paysagisme et d’horticulture à Lyon. En 1991 s’installe à Nice pour créer des jardins de reflets et de parfums. Etudie les plantes médicinales, l’art du potager. 2001, parcourt, à ses risques et périls, la Tunisie du régime totalitaire de Ben Ali où il est considéré comme indésirable par les autorités militaires et policières. Se retranche plusieurs mois dans un village au Luxembourg, découvre la Belgique et l’Allemagne. Remporte un prix international de Haïku. 2002, retour à Nice. Travaille dans un Centre d’apprentissage pour handicapés mentaux (Section Espaces Verts). En 2003, fonde la revue d’art et de poésie « La Voix des Autres » où furent publiés une centaine de poètes français et étrangers jusqu’en 2005. Commence à publier dans diverses revues. Anime régulièrement des Rencontres Poésie dans le sud de la France. A écrit « Dans le corps du poème », un non-spectacle de poésie à géométrie variable qu’il interprète. Se produit dans des théâtres et des festivals de poésie. Fin 2006, crée la revue en ligne DANGER POESIE, « un lieu de poésie gratuite dans un monde où tout est à vendre » (http://www.poesiedanger.blogspot.com). En 2007, il a été invité à Bratislava (Slovaquie) au festival international de poésie Arspoetica, en tant que représentant de la poésie de langue française.
A publié dans les revues : Anathème, La Voie du Dojo (Haïku et articles sur le zen), La Voix des Autres, Poètes & co, Hors Jeu, Les Citadelles, Nouveaux Délits, Les Voleurs de Feu… et de nombreuses revues en ligne.
A paraître chez Oxybias éditions : Au Cœur du Cri, et Le fou d’écritures
Aux éditions Alta Terra : Les replis de l’écrit, Zen et Haïku, Dans le corps du poème.

* deux recueils à paraître conjointement chez Oxybias éd en mars 2009 :  Au coeur du cri et Le fou d'écritures .

son courriel


   Chenot Gilles-Marie
Né le 23 août 1963 dans les Ardennes.
De ses Ardennes natales aux confins des Iles de la Sonde, Gilles-Marie Chenot a mené une existence tumultueuse et bien remplie jusqu’à l’âge de 40 ans où il a découvert la face enflammée du mystère. Ces textes sont le fruit de ce calme incendie.
Publications :
« Les semences pourpres de l’innocence », Editions Chloé des Lys, 2007
« Le chant du danseur » , Editions du Cygne, 2006
Anthologies :
« Epique Epoque et Calligrammes » (Yvelinédition, 2006)
Publications en revues :
Al Ahram (Le Caire, Egypte), Comme en Poésie, Les hésitations d’une mouche, Libelle, Verso, Art et Poésie, Poèmes épars, Portulan Bleu, Florilège, La Passe, Nouveaux cahiers de l’Adour, Portique, Traction-Brabant, Action restreinte, Portique.
Présence sur sites web :
Accents poétiques, Encritude, Lapoésiequejaime (Canada), Agonia, Barzoniezh Nevez, Temporel.


                    LES CHANTS VERS SANTIAGO
                VALKYRIE WALTZ
                CENDRILLON AMERICAINE


son blog
son courriel


      Chevereau Pascale-A
Parisienne, mais marquée par la campagne des premières années ; Adepte des langues en général, d'abord germaniques, scandinaves et slaves, j'apprécie surtout l'étymologie. Germaniste puis professeure d'allemand, surtout attirée, en littérature, par Goethe, ou par le Romantisme "vrai" et le Fantastique, notamment celui de E.TA. Hoffmann, par le Symbolisme d'Hofmannsthal, la littérature gothique anglaise ; Goûts hétéroclites : des auteurs italiens comme Sciascia, Tabucchi ou Calvino, à Durrell, en passant par les quatre Brontë ou la B.D. comme Islaire (Sambre). Intérêt particulier pour la Symbolique et l'Occultisme (pas pour le "New Age"!). La peinture, Expressionnisme allemand ou Symbolisme, me fascine (je pratique un peu aquarelle et collage), comme le théâtre. "Anabaptiste des Alpes", j'ai hésité entre la minéralogie et les langues. Non musicienne, charmée par le Baroque, comme par les Pink Floyd ou Barbara etc. J'écris poèmes, haiku, Oulipo ou nouvelles, et prépare un roman.


       

                 "aus der Froschperspektive"
                  légende d'arbres

   

    Cholette Marie
Née à Québec le 2 octobre 1954, Marie Cholette, poète, est aussi une terminologue qui a longtemps travaillé à L’Office québécois de la langue française à Québec. Elle est l’auteure de quatre recueils de poèmes :
Lis-moi comme tu m’aimes,
Les entourloupettes des entourloupettes,
Chorégraphies
Êtres croisés, paru en 2004
,
et un recueil de nouvelles, Osmose et un roman, Hautes marées de lait, et un essai, Les onze nations : une mort lente dans l’Encyclopédie sur la mort d’Éric Volant sur Internet.
Elle a une page d’admirateurs (4 125 personnes) sur Facebook qui lui vaut d’être connue et reconnue internationalement pour sa poésie. Elle fait partie de nombreuses Anthologies, dont celle publiée en 2014 par Les écrivains francophones d’Amérique, intitulée : Mots en liberté. Elle a participé à plusieurs Nuits de la poésie lors de Printemps des poètes et a publié des textes dans plusieurs revues de poésie prestigieuses, dont Chemins de Traverse à Paris, Francopolis sur le web et L’ART en Loire, également sur le web. Elle écrit à plein temps.

Facebook : Marie Cholette, poète, romancière, nouvelliste, essayiste :

   Sélection texte - octobre 2014
- À BORD DU TRAIN DU QUOTIDIEN IL Y A TOUS LES PAYSAGES EN BOUQUETS RAMASSÉS
- AVEC MES MOTS JE VAIS À CONTRE-DOULEUR
- JE SUIS UNE GERBE DE PLEURS SÉCHÉS
- LES ONDES EN JOUANT BRUYAMMENT S'ÉCLATENT SUR LES RÉCIFS
 


  Clémençon Jean-Pierre

Je suis fou, j'en suis persuadé!
fou allié des mot et des musiques.
Il y avait bien la raison du plus fort, mais là, je ne faisais pas le poids ;
la raison d' état... inacceptable pour un apatride, celle du cSur ... les raisonnables l' ignorent, en dernier recours, l'ordre divin...
Ah! des dieux, j en ai rencontré, des plaqués or, décorés de l'ordre du grand chazlik ;des dieux portant à gauche sans la moindre conviction, des dieux faits main, sur mesure.
Aucun ne m'a convaincu
Il y avait, il y avait ...

Il n y avait rien !
Alors ils ont décidé que j étais poète ou artiste... mais, le moment est mal choisi: Ce soir la lune s éclipse sans crier gare !


             
Trois textes


  Clochelune Juliette
membre de l'équipe de Francopolis depuis 2002, elle habite en France, amoureuse de la poésie, vous trouverez ses écrits en suivant les liens sur la page Libre parole à...

son courriel


Dis papa... (2007)
Le coeur sans bruit



   Codohue (Bich Tran)
Huê est une ville impériale (Cô dô) du Vietnam. C'est une ville culturelle, romantique et pleine de douceur. C'est pourquoi les Vietnamiens disent que si vous êtes né a Hue, vous êtes potentiellement poète.

Je suis Bich TRAN, une fille de Hue, ma ville natale. Âpres l'obtention de mon bac a Hue, d'une maitrise en Sciences Économiques a Saigon et d'un diplôme d'ingénieur centralien à Lille, je suis devenue Consultante Manager dans le domaine d'informatique de gestion.

J'ai commencé à faire des poèmes depuis un an, afin d'exprimer ma sensibilité, ma passion pour la beauté de la vie et la subtilité de l'amour. Faire des poèmes est devenu pour moi un besoin vital, naturel et inexplicable, comme j'ai besoin de manger et de boire. Depuis, une formidable transformation est à l’œuvre en moi : de scientifique je deviens artistique, sensible, sensuelle.

Je voudrais utiliser le pseudo Codohue comme la signature de mes poèmes afin d’honorer ma ville natale: Hue, la source de ma passion pour la poésie.


Une série de 5 textes sans titre - sélection février 2014


    Codron Martin
Né en 1970 à Paris, j’habite dans les Yvelines près deVersailles. Né dans la classe populaire je n’ai jamais renié mes origines et est milité pendant quelques années à la gauche de la gauche. J’ai baigné dans le mouvement Punk, puis gothique (ces influences musicales ont beaucoup jouées sur mon écriture). La révélation de l’écriture m’est venu en lisant Sartre, Camus, Orwell, Vian, Huxley…Autodidacte de l’écriture, je n’ai jamais fait d’études supérieures et je suis venu à la poésie un peu par hasard. Comme tout poète la poésie était au départ un catharsis, avec le temps j’y ai insérer ma vision du monde, une critique d’un monde dans lequel les hommes sont broyés par la machine... influences de marxistes. Je tente aussi à travers mes écrits de provoquer quelque chose, un réveil, un sursaut... si mes écrits sont souvent noirs, c’est parce que j’essaie de faire réagir, de provoquer. En 2003, trois de mes  poèmes ont été édité dans le recueil collectif des POETES.NET. La revue «la cigogne » a publié deux de mes écrits également. Je suis également  publié par quelques sites internet. En novembre 2004 l’Ecrivore à éditer mon premier recueil  «Cyberpoèmes» en téléchargement libre . Ce recueil est une vision de la vie à l’époque internet et du virtuel, à l’époque du taux de profit roi, à l’époque où les hommes ne sont plus que des numéros dans une colonne de chiffre.

Son site internet :
Le forum de mon site :


              2004

  co errante 
vit et travaille (c'est comme ça qu'on dit ?) à l'ouest. Pas mal à l'ouest, même, parfois. Mais elle s'en fiche pas mal. Parfois.
visiter son blog


 Coly Jacques
Né en 1951 à Villeneuve-St-Georges dans le Val-de-Marne où il réside toujours. A reçu les encouragements de Jacques Prévert en 1973 pour "Les Mille cornes du diable". A fait paraître plusieurs recueils depuis 1999, dont le dernier en 2004 "Gardien d’une Orchidée céleste". Publie dans diverses revues poèmes et proses, mais aussi encres et collages qui sont le prolongement de son écriture.

Visiter son site


             
Texte 1
              Texte 2
              Texte 3
              Texte 4
              Texte 5

 
             

  Condello Christophe
est un des derniers brûleurs de loups.
À la fois poète, pacifiste et philosophe, il est né à Grenoble et vit maintenant à Laval (Québec).
Il a siégé sur le conseil d’administration de la Société littéraire de Laval, comme membre du jury du Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour les bourses aux écrivains ainsi que pour l’attribution du prix Jacqueline Déry- Mochon.
Il est membre de l’U.E.R.A. (Union des Écrivains de Rhône-Alpes), de Poètes du monde et ancien responsable de la poésie de la revue Brèves littéraires.

Il a publié dans de nombreuses revues (Exit, Trois, Moébius, N4728, Contemporary Verse 2, RALM, Les cahiers de poésie, Brèves littéraires, Ancrages, Alter texto, Poètes contre la guerre, les éditions Mélonic, CroûtOthon, Florilège 2007 SOC & FOC, Le capital des mots, le journal Métro, Le livre d’or pour la paix, Mondes francophones, Terra Nova, Les Adex, Une étape dans la clairière, Plexus S, Point barre, Mouvances, Ploc et Alcôves)
et 4 recueils de poésie:
Les jours fragiles au Noroît,
L’ailleurs éparpillé au Loup de gouttières,
La seconde résurrection au Cygne 
Le jour qui s’attarde chez Éclats d’encre).

Il aime particulièrement la vie, le vin, les voyages improvisés et sans fin, le bruit du vent dans les feuilles et le plaisir de pêcher sans appât.

christophecondello@videotron.ca

Il anime un blog poétique : Christophe Condello


Mars 2010... une suite de 4 poèmes



   Constant Jean André
né aux Cayes dans le Sud d’Haïti vit actuellement à Connecticut, aux Etats-Unis partageant sa vie entre l’écriture, l’enseignement et le travail social. Il est l’auteur du recueil de poème "Folitude" publié aux éditions Pages Folles et  rédacteur en chef du mensuel trilingue " the Connecticut Haitian Voice". L’écriture est pour Constant à la fois essence, devoir et passe-temps.  Il fait aussi partie du comité de lecture des Editions Pages  Folles.

Site: Les Éditions Pages Folles
Adresse courriel

Son recueil « Voix de Garage » paraîtra en été 2007

                  Texte 2
                  Texte 4
                  Texte 5

 Cornec Orieska Corinne
J'ai 33 ans, j'écris depuis peu, et sans aucune technique particulière, et non rimée, je ne sais dire pourquoi ni comment "c'est venu" ni pourquoi ou comment "cela repartira" ... ou non ? ...

Ma recherche, si l'on conçoit qu'il y en ait une est tournée vers l'émotion, non pas celle que je choisis de construire, car je ne crois pas que cela soit possible, (cela voudrait dire que ce n'est pas sincère); l'émotion serait celle qui pourrait éventuellement naître à l'intérieur du lecteur, du moins, peut-être ...

Publications en revue:
An amzer (Bretagne),    l'ascaris (Québec),  alter texto,  les cahiers de poésie et francopolis.
Publiée dans "poésie du point du jour" site à un concours.

Publications:
Premier livre: "sans titre de solitude"  publié  aux éditions poietes (Luxembourg)2005
le second est en préparation.
La nature et la vie, l'humain et le monde en général me permettent de puiser des idées pour écrire; j'apprécie ce qui est créé d'instinct et à l'instant précis, un peu comme une photo: je privilégie l'instantané à la longue composition (simplement parce que c'est naturellement ainsi que les choses se passent). J'aime travailler aussi d'après toiles ou photos etc"
 


               Forêt du temps
               Saison nu
               La belle illusion

               Insom-manie
               sur le seuil
               musique
               
               autour de toi
               latence
               pétales de guerre`

   Cosma Flavia
Flavia Cosma est poétesse, auteur et traductrice canadienne d’origine roumaine. Elle a également une maîtrise en ingénierie électronique et a fait des études théâtrales en Roumanie. Son activité de productrice indépendante de documentaires pour la télévision, de réalisatrice et scénariste lui a apporté des prix importants.
Elle a publié dix-neuf livres de poésie, un roman, un volume de mémoires de voyage et cinq livres pour enfants. Le volume de poésies "Leaves of a Diary" a été accepté à l’Université de Toronto dans le cadre du programme de littérature canadienne EJ Pratt comme matériel de cours pour l’année scolaire 2007-2008...
Son activité créatrice a été récompensée par plusieurs prix.
Recueils: Le miel trouble du matin, traduit du romain par Denis Emorine (avec la collaboration de l'auteur)
et vient de sortir, Le corps de la lune, aux. Ed du Cygne.  Avec elle, le merveilleux fait partie de la vie quotidienne : la lune sourit lorsqu'elle décroche les étoiles, les autobus ont un « souffle pesant », elle « joue à cache- cache avec le soleil »…

Flavia Cosma est membre de l’Union des écrivains du Canada, l’Association des auteurs des Laurentides, Québec, de l’Association britannique de littérature comparée, l’Union des écrivains de Roumanie.
Flavia COSMA est poétesse, auteur et traductrice canadienne d'origine roumaine. Elle a été décorée de la Médaille D’or et élue Membre d’honneur de la Maison des Poètes du Pérou, pour sa poésie et son travail de promotion culturelle internationale, Lima, Pérou, 2010. Elle est également directrice de la Résidence internationale des écrivains et artistes, Val David, Québec, Canada et du Festival International des écrivains et artistes de Val-David.
Visiter son site Flavia Cosma

Solitude (mai2014)
Retrouvailles
Absences


                    

   Cotten Nicolas
Né en 1985, en région parisienne Après un BTS édition à l'école Estienne, Nicolas Cotten écrit ses premiers textes à l'âge de quinze ans. Il publie ses premiers textes en revue à l'âge de 21 ans dans la revue Gong, la revue francophone de haïku, dans la revue HAIKAI, revue dirigée par André Duhaime. Il prépare un livre de haïkus avec des photographies de Marc Solal et une préface de Thierry Cazals.

Biblio:
- anthologie (à paraître en mars 2007) sur le thème de "la libélulle" aux éditions l'idée bleu ;
- Gong n°10 édité par l'association française de haiku, janvier 2006, ISSN : 1763-8445
- Haikai, août 2006 (Québec) dirigée par André Duhaime ;
- Cahiers de poésie n°6, éditions J. Ouakine, 2006, ISBN : 2-916090-68-1
- Poésie sur seine n° 57, ISSN : 1168-0512
- 2000 regards, n° 30, (à paraître, juillet 2007) ;
- Cahiers bleus, thème " Passages/passages ", ISSN : 0338-7241
- Mot à maux, n°6, décembre 2006, ISSN : 1773-9098
- Cahiers Francophones, n°23, (à paraître, avril 2007) ;
- An Amzer, n°39, (novembre 2006), ISSN : 0997-329X
- Ral’m, n°20, ISSN: 1697-7017


                série de haïkus  


   Cuffi Robert
" Lire Robert Cuffi, c'est parler au terrain d'ami, rogue et rêche, avec le regard noué, là-bas, dans la voix, très loin, dans l'île sans rivage.
Que nous dit-il ?
Son chemin replié, ses murs étendus, tout ce qui peut s'habiller en souvenirs, et des vagues, et des rages, et des espoirs de dent creuse à combler. Sur le métier du passé il remettra sans cesse au point, ajusteur, lapidaire ou hermétique, l'orgue des sentiments et le jeu tranchant du ressentiment. Par ce biais il nous rend -le mot n'est pas assez fort- deux fois sa vie. Nageur trouble des biefs du cour, il marche à l'émotion, l'émotion c'est sa trique. Je suis sûr que la fin de ses textes il la voudrait signée d'un " qu'on ne m'en parle plus, je suis ailleurs ! " mais heureusement il se souvient du livre bleu des noyés, celui qui se remonte comme un signe. Il sait les déchirures et sait les décompter invariablement dans le poème musiqué lancinant, galop de cordes et de flèches, tendu et ciblé. Et l'homme jouit de l'éclat des phrases éclatées, des appositions multiples, déstabilisantes, interrogatrices, sincères et ce, pour dire au plus vite. Il pratique le raz de marée. Et que le char se mette en route dans le voyage immobile d'un rêve intérieur qui besognerait le monde ! car sa carte s'est dressée définitivement très tôt, secrètement entre Nice et Collioure.

Se voudrait-il maudit au sens poétique du terme ? certainement. Romantique ? non (ou alors il le cache bien !). Contemplatif non plus mais de lui-même, sans concession, comme un ego mal adressé, délaminé et toujours cette urgence de devoir, par l'écrit, au mieux le recentrer. Robert Cuffi se montre du doigt avec une grande pudeur.
Le paradoxe est là, plateau dressé de doutes et de certitudes.
Aime-t-il tant la clarté qu'il se retrouve bien trop flou,bien trop fou dans " le poème où rien ne ment "

*(présentation par Bernard Flucha, envoyée par Robert Cuffi)

 

Site où lire et entendre Robert Cuffi


               
   premier
               deuxième 
               troisième poème
               Accordéon


 

 Coursoux Gérard

                    La montagne

 

 Cudel Chantal
Je suis née à limoges (France) en décembre 1949. Enfant j'ai vécu dans le Nord de la France; j'ai appris le piano de 8 à 12 ans, j'adorais créer des chansons quand, pour des raisons financières, le piano qui était loué, me fut retiré; j'ai retrouvé la musique en fin d'école primaire avec la poésie et notamment Ronsard. L'écriture est devenue ma respiration, surtout en poésie
.

Après des études en faculté de lettres à Lille, j'ai fait du théâtre à Paris trois ans,puis je suis devenue membre actif au sein de clubs de poésie. J'ai monté des spectacles poétiques.Je suis diseuse des grans auteurs et je chante à cappella des textes de Brel, Barbara, Félix Leclerc, ou les poèmes illustres mis en musique par Léo Ferré - toujours en amateur.
On me sollicite de temps en temps lors de vernissages en galerie d'art, soit pour animer le vernissage avec la poésie du scribe, comme en octobre au Prieuré du Lac du Bourget (un article dans le Dauphiné), soit pour que mes textes exposés accompagnent les oeuvres, quand cela s'y prête.
Je suis membre de la Fondation Saint John Perse à Aix en Provence et j'ai eu le redoutable privilège de lire Saint John Perse lors de conférences qui lui étaient consacrées, soit dans le cadre de la faculté des lettres de Nice lors d'un colloque de spécialistes, soit à la Bibliothèque Méjanes à Aix en Provence, dans le cadre de la fondation SJP.
ma respiration, surtout en poésie.
Après des études en faculté de lettres à Lille, j'ai fait du théâtre à Paris trois ans,puis je suis devenue membre actif au sein de clubs de poésie. J'ai monté des spectacles poétiques. Je suis diseuse des grans auteurs et je chante à cappella des textes de Brel, Barbara, Félix Leclerc, ou les poèmes illustres mis en musique par Léo Ferré - toujours en amateur.
On me sollicite de temps en temps lors de vernissages en galerie d'art, soit pour animer le vernissage avec la poésie du scribe, comme en octobre au Prieuré du Lac du Bourget (un article dans le Dauphiné), soit pour que mes textes exposés accompagnent les oeuvres, quand cela s'y prête.
Je suis membre de la Fondation Saint John Perse à Aix en Provence et j'ai eu le redoutable privilège de lire Saint John Perse lors de conférences qui lui étaient consacrées, soit dans le cadre de la faculté des lettres de Nice lors d'un colloque de spécialistes, soit à la Bibliothèque Méjanes à Aix en Provence, dans le cadre de la fondation SJP.

Que vous dire de plus... Je n'ai pas la vanité de ce que je crée, mais j'en ai le bonheur que j'ai la chance de partager...
A bientôt... Si vous voulez goûter à ma poésie, n'hésitez pas à demander.
Merci


                Takoum



 
Découvrez quelques textes des membres
du Comité dans le Salon de lecture de Francopolis.


Vous voulez nous envoyer vos textes?

 

Tous les renseignements dans la rubrique : "Comité de poésie"

 

Créé le 1er mars 2002

A visionner avec Internet Explorer